Dix-sept ans après les JO 2002, le biathlon fait son retour à Soldier Hollow

Dès aujourd’hui et jusqu’au dimanche 17 février, l’International Biathlon Union (IBU) organise la huitième étape de la Coupe du Monde dans les environs de Salt Lake City (Utah, États-Unis).

Pour la première fois depuis les Jeux d’hiver de 2002, le biathlon regagne ainsi le site du Soldier Hollow Nordic Center qui fut à l’époque l’hôte de plusieurs compétitions.

(Crédits – Soldier Hollow Nordic Center)

Implanté à environ 80 kilomètres au Sud-Est de Salt Lake City, le site de Soldier Hollow offre des conditions optimales pour l’apprentissage et la pratique sportive.

Hérité des Jeux, ce site est un lieu d’entraînement pour les équipes américaines de biathlon et de ski de fond durant la saison hivernale, mais aussi pendant la saison estivale. Il s’agit également d’un centre régional de formation qui assure un apprentissage du ski de fond et du biathlon dès l’âge de 12 ans, moyennant une cotisation annuelle comprise entre 275 et 525 dollars (243,8 à 465,5 euros) en fonction des besoins recherchés.

Outre cette vocation de centre d’entraînement et de formation, Soldier Hollow est aussi un lieu dédié à la découverte des activités hivernales, avec, dès l’âge de 4 ans, la possibilité de s’essayer à la mini-motoneige.

Des leçons ponctuelles de ski de fond sont par ailleurs proposées sur le site avec des sessions d’apprentissage à 25 dollars (22 euros) pour les 6-12 ans et 45 dollars (39,9 euros) à partir de 13 ans, ainsi que des sessions de raquettes.

 

Dans le cadre d’une candidature aux Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2030, le Soldier Hollow Nordic Center serait à nouveau sollicité pour abriter les compétitions de biathlon, de ski de fond et du combiné nordique (ski de fond) dans la configuration olympique, puis les épreuves de para-biathlon et de para-ski de fond dans la configuration paralympique.

Des aménagements mineurs devraient néanmoins être réalisés pour adapter le site à l’affluence, tant des spectateurs que des compétiteurs, le nombre d’épreuves et de participants ayant évolué depuis 2002.

(Crédits – IBU)

A cette date, le site de Soldier Hollow avait enregistré une affluence importante, avec la venue de 182 421 spectateurs selon le décompte du Rapport officiel des JO 2002, soit 79% de billets vendus.

Pour le biathlon d’abord, pas moins de 200 compétiteurs issus de 34 Comités Nationaux Olympiques (CNO) avaient participé aux épreuves (8) devant 64 160 spectateurs sur l’ensemble des sessions, soit 81% de billets vendus. Le 20 février 2002 fut d’ailleurs la journée la plus éclatante pour les organisateurs, avec la venue de 14 845 spectateurs.

Pour le ski de fond ensuite, 44 CNO mobilisèrent 274 participants dans le cadre de 12 épreuves. L’affluence populaire fut là-encore au rendez-vous, avec 99 320 spectateurs, soit 81% de billets vendus.

Pour le combiné nordique enfin, un total de 60 participants de 14 CNO furent engagés dans les épreuves (3), avec toutefois une attractivité moindre que pour les deux autres disciplines : 26 913 spectateurs comptabilisés, soit 67% de billets vendus.

Preuve de l’évolution croissante du nombre de participants et d’épreuves, les Jeux de PyeongChang 2018 ont vu la participation de 595 concurrents dans les trois disciplines pré-citées – 230 pour le biathlon, 310 pour le ski de fond et 55 pour le combiné nordique – alors qu’ils étaient 534, seize ans auparavant à Salt Lake City.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.