JO 2026 : Le CIO annonce la composition de la Commission d’évaluation

Une dizaine de jours après avoir officialisé les trois Villes Candidates à l’organisation des Jeux d’hiver de 2026, le Comité International Olympique (CIO) a annoncé aujourd’hui la composition de la Commission d’évaluation.

Pour présider ladite Commission, le CIO a choisi d’accorder sa confiance au Roumain Octavian MORARIU. Ce dernier, membre du CIO et Président de Rugby Europe, officie déjà en qualité de membre de la Commission de Coordination des Jeux de Pékin 2022. Cette expérience auprès d’une Ville Hôte des Jeux d’hiver lui sera sans nul doute utile dans l’optique d’évaluer les dossiers de Calgary (Canada), Milan / Cortina d’Ampezzo (Italie) et Stockholm (Suède).

(Crédits – CIO)

Dans sa mission, Octavian Morariu sera épaulé par sept personnalités, membres ou non du CIO.

Ainsi, la Commission comprendra dans ses rangs, Kristin KLOSTER AASEN, Première Vice-Présidente du Comité Olympique de Norvège. Membre de la Commission de la Durabilité et de l’Héritage du CIO, elle devrait avoir un regard attentif sur l’impact de ces deux problématiques au sein des dossiers de 2026.

Membre du Conseil Exécutif du Comité Olympique Chinois et Représentante de la Commission des Athlètes du CIO, la Championne Olympique de patinage de vitesse (Sotchi 2014), Hong ZHANG (Chine) amènera pour sa part son expérience d’athlète.

Deux organisations d’importance seront représentées au sein de la Commission d’évaluation.

Vice-Président du Comité Olympique Tchèque, Roman KUMPOST officiera ainsi en sa qualité de Représentant de l’Association des Comités Nationaux Olympiques (ANOC). L’Association des Fédérations Internationales des Sports d’Hiver (AIOWF) sera quant à elle représentée par Heike GROESSWANG (Allemagne), Secrétaire Générale de la Fédération Internationale de Bobsleigh et de Skeleton (IBSF).

Membre du Comité Directeur du Comité International Paralympique (IPC), Marianna DAVIS (États-Unis) devrait porter une attention particulière à la dimension paralympique des projets soumis à l’examen de la Commission d’évaluation.

La Commission sera enfin composée de deux personnalités qualifiées du fait de leur expérience passée.

LEE Hee-beom (Corée du Sud) a ainsi été Président du Comité d’Organisation des Jeux de PyeongChang 2018 et il peut à ce titre mesurer les défis auxquels doit se préparer une Ville Candidate et, le cas échéant, une Ville Hôte. José Luis MARCO (Argentine) a de son côté exercé les fonctions de membre des Commission d’évaluation pour les Jeux d’été de 2012 et les Jeux d’hiver de 2002, 2010 et 2014. Outre cette expertise, l’Argentin a aussi travaillé au sein de la Commission de Coordination des Jeux d’hiver de Vancouver 2010 avant d’intégrer, il y a quelques années, la Commission de Coordination des Jeux de Pékin 2022.

Thomas Bach, brandissant un exemplaire de l’Agenda 2020, en décembre 2015 (Crédits – CIO / Ian Jones)

Signe des dispositions désormais en vigueur au sein de l’institution olympique – Agenda 2020 et Nouvelle Norme -, la Commission d’évaluation dispose d’un effectif réduit par rapport à celle qui a exercé le même mandat pour les Villes Candidates à l’organisation des Jeux de 2022.

Il y a quatre ans, la Commission d’évaluation comportait en effet douze membres, contre huit pour l’actuelle Commission.

Ce décalage s’explique bien sûr par le calendrier réduit voulu et souhaité par le CIO, qui cherche désormais à limiter les coûts de candidature avec d’abord une phase de dialogue puis une phase restreinte de campagne.

Ce processus, plus économique que par le passé, va d’ailleurs conduire les Villes Candidates à ne produire qu’un seul dossier de candidature, contre trois volets distincts jusqu’à présent.

Les trois candidatures en lice devront à ce sujet remettre leur dossier respectif avant le 11 janvier 2019. A compter de cette date, la Commission d’évaluation examinera les divers points mentionnés dans le document technique avant de se rendre dans chacune des Villes Candidates. Les visites interviendront dès lors entre mars et avril 2019, une étape-clé qui prédéfinira la réalisation d’un Rapport synthétique qui sera publié en juin de la même année.

L’élection de la Ville Hôte des Jeux sera enfin organisée en juin 2019. Cette ultime échéance constitue là-aussi une volonté du CIO de réduire les coûts, puisque la 134ème Session devait initialement se tenir durant la première quinzaine du mois de septembre 2019.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.