Occitanie / Montpellier : Les contours du Stade Louis Nicollin se précisent

« La Mosson est obsolète. Il a été construit sur un terrain inondable, en zone rouge. Victime d’inondations à deux reprises, les assurances nous ont indiqué qu’elles ne rembourseraient plus les frais ».

En novembre 2016, le Maire de la Ville de Montpellier, par ailleurs Président de la Métropole, Philippe Saurel, avait esquissé la perspective d’un nouveau stade pour le club de football de la cité héraultaise., Champion de France de Ligue 1 à l’issue de la saison 2011-2012. « Serpent de mer » de la vie politique locale depuis plusieurs années, l’idée d’aménager un nouvel équipement pour le MHSC fut remise à l’ordre du jour après les inondations successives ayant ravagé les locaux du Stade de La Mosson.

Dès lors, il convenait pour l’ensemble des parties prenantes de trouver un terrain adéquat pour abriter le futur ouvrage sportif, tout en garantissant l’apport de prestations de haute qualité pour les sportifs bien sûr, mais aussi pour les spectateurs et les riverains.

De gauche à droite, Christophe Pérez, Directeur Général de la SERM et de la SA3M ; Philippe Saurel, Maire de Montpellier et Président de la Métropole ; Laurent Nicollin, Président du MHSC ; et Olivier Nicollin, Président du Groupe Nicollin (Crédits – Montpellier3M)

Aussi, jeudi 05 juillet 2018, Philippe Saurel a précisé les contours du projet relatif à la construction du Stade Louis Nicollin, du nom de l’ancien Président du MHSC et figure incontournable de la vie montpelliéraine, décédé en juin 2017.

Entouré de Laurent et Olivier Nicollin, fils de Louis Nicollin et respectivement Président du MHSC et Président Directeur Général du Groupe Nicollin, Philippe Saurel avait également convié à la présentation du projet, Christophe Pérez, Directeur Général de la Société d’Équipement de la Région Montpelliéraine (SERM) et de la Société d’Aménagement de Montpellier Méditerranée Métropole (SA3M).

Ensemble, les divers représentants ont dévoilé une coopération inédite pour ce qui est du montage juridique et financier de l’opération à venir.

Ainsi, une Société Anonyme assurera l’exploitation du capital du Stade Louis Nicollin, avec la participation de deux actionnaires principaux, à savoir d’un côté et de façon majoritaire (environ 70%), le Groupe Nicollin, le club de football du MHSC et les partenaires de ce dernier, et d’un autre côté, la Ville et la Métropole de Montpellier. Les deux autorités publiques, qui disposeront d’une minorité de blocage (environ 30%), auront en outre la charge de piloter la mise en œuvre du projet qui, au-delà du Stade Louis Nicollin, installera la réalisation d’un complexe sportif moderne.

Localisation du futur complexe sportif avec, en haut à gauche, l’emplacement prévu pour le Stade Louis Nicollin (Crédits – Montpellier3M)

Concrètement, un investissement global de 200 millions d’euros est estimé à l’heure actuelle pour mener à bien le chantier, dont 150 millions d’euros pour la seule opération d’édification du Stade Louis Nicollin.

Disposant d’une capacité de 30 000 places – contre 32 900 places pour La Mosson – le futur stade, qui sera bâti dans le quartier Cambacérès, permettra l’organisation des rencontres sportives du MHSC, mais également d’événements supplémentaires, notamment des séminaires, des colloques, ou encore des expositions.

Cette volonté de mettre en place un stade multi-usages s’incarne par ailleurs dans le choix des équipements adjacents. De fait, pas moins de 20 000 m² seront aménagés autour du stade, avec en particulier des espaces consacrés à l’histoire du club (Musée Louis Nicollin) et au merchandising du MHSC (boutique officielle). Des restaurants, une offre hôtelière et des espaces de loisirs seront aussi aménagés. Enfin, pour relier le projet avec l’ambition de faire du quartier Cambacérès un haut lieu montpelliérain de l’innovation, un incubateur économique, un e-center ainsi qu’un espace dédié à la pratique du eSport seront réalisés sur place.

A côté du Stade Louis Nicollin, un Palais des Sports viendra compléter l’offre sportive du site avec une superficie globale de 7 000 m² et une capacité de 6 000 places.

Le Palais des Sports deviendra dès lors l’écrin du club de handball de la ville (MHB ; club le plus titré de France). Si les rencontres de championnat se dérouleront dans ce nouvel écrin – qui succèdera au Palais des Sports René Bougnol (3 000 places) – les grands matchs internationaux, comme ceux de la Ligue des Champions, continueront de se tenir dans la Sud de France Arena dont la capacité de 9 000 places permet d’organiser des événements d’ampleur.

Calendrier des opérations du futur Stade Louis Nicollin (Crédits – Montpellier3M)

Pour ce qui est du calendrier des travaux de l’équipement principal, à savoir le Stade Louis Nicollin, les parties prenantes au projet espèrent d’abord une finalisation des études de programmation et de fonctionnement d’ici la fin de l’année 2018.

L’année prochaine, les premières opérations débuteront dès le premier trimestre, avec l’installation de la Société Anonyme. Ensuite, le concours de maîtrise d’ouvrage, le choix du projet définitif et la pose de la première pierre pourraient intervenir courant 2019.

Enfin, la construction du stade devrait s’échelonner entre 2020 et 2022, avec une inauguration envisagée entre 2022 et 2023.

Visuel du futur quartier Cambacérès à Montpellier (Crédits – Ville de Montpellier)

L’emplacement du futur stade assurera à ce dernier une visibilité et une accessibilité optimale, entre le secteur d’Odysseum et les infrastructures de transport comprenant l’aéroport de Montpellier, les autoroutes A9 et A709, mais également la Gare de Montpellier Sud de France récemment ouverte et qui, à terme, sera desservie par le tramway (ligne 1).

Comme mentionné précédemment, le complexe sportif sera implanté au sein d’un nouveau quartier où se situe d’ores et déjà le Lycée professionnel Pierre Mendès-France.

D’ici 2020, la Halle French Tech symbolisera le pôle innovation que la métropole montpelliéraine souhaite faire émerger, avec des espaces ouverts de 12 500 m² et un investissement de plus de 16,5 millions d’euros. Autour de cette halle, qui sera ouverte 24h/24, et des activités d’entreprises, une École du Numérique devrait être implantée sur 5 000 m² et, le cas échéant, l’École Supérieure de Commerce (25 000 m²).

Quelques 2 500 logements seront par ailleurs édifiés, dont 30% de logements sociaux et 500 logements étudiants.

Vue du terrain et des tribunes du Stade de La Mosson à Montpellier (Crédits – Site officiel du MHSC)

En ce qui concerne l’installation existante à La Mosson, la métropole montpelliéraine n’envisage pas une démolition de l’édifice mais plutôt un profond réaménagement.

Après des travaux d’envergure de sécurisations hydrauliques, un hôtel d’entreprises devrait ainsi prendre place.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.