JO 2018 à 2024 : América Móvil obtient les droits de diffusion en Amérique latine

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé cette semaine l’attribution des droits de diffusion des prochaines éditions des Jeux d’été et d’hiver pour le territoire latino-américain.

Quatre critères ont été distingués, comprenant chacun une liste de pays.

  • Droits de diffusion numérique exclusifs : Argentine, Bolivie, Chili, Colombie, Costa Rica, El Salvador, Équateur, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, République Dominicaine, Uruguay et Venezuela,
  • Droits de diffusion exclusifs pour les chaînes de télévision payantes : Argentine, Bolivie, Chili, Colombie, Équateur, Paraguay, Pérou, Uruguay et Venezuela,
  • Droits de diffusion non exclusifs pour les chaînes de télévision payantes : Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama et République Dominicaine,
  • Droits de diffusion non exclusifs sur le numérique et sur les chaînes de télévision payantes pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse.
(Crédits – América Móvil)

Fondée par Carlos Slim, sixième fortune mondiale en 2017 selon Forbes, la société spécialisée América Móvil s’est vue attribuer ces droits et aura donc la charge de diffusion des Jeux de PyeongChang 2018, Tokyo 2020, Pékin 2022 et Paris 2024.

Partenaire de diffusion du CIO depuis mars 2013 et l’attribution des droits pour les Jeux de Sotchi 2014 et de Rio 2016, América Móvil, est aujourd’hui présent dans 18 pays et territoires américains rassemblant une population globale de plus de 890 millions de personnes. La société mexicaine comptabilise par ailleurs, pour ses opérations de téléphonie mobile, pas moins de 265 millions de clients.

Avec l’attribution des droits latino-américains des prochaines éditions des Jeux, le CIO poursuit les négociations débutées dès 2014, avec la signature d’un contrat inédit du fait de son ampleur, avec NBC Universal.

Les deux parties s’étaient ainsi accordées pour la diffusion des Jeux jusqu’en 2032 sur le territoire américain et ce, pour la bagatelle de 7,65 milliards de dollars (6,44 milliards d’euros), assortie d’une prime à la signature de 100 millions de dollars (84,25 millions d’euros).

L’année suivante, en 2015, le CIO avait attribué les droits de diffusion européens à Discovery et Eurosport pour les Jeux de 2018 à 2024. Le contrat avait alors porté sur un montant supérieur à 1 milliard d’euros.

(Crédits – Discovery Communications)

Ces deux contrats revêtent aujourd’hui une importance singulière, à l’heure où l’Europe s’apprête à accueillir les Jeux de 2024, avec la désignation de Paris, et les États-Unis ceux de 2028, avec Los Angeles en qualité de Ville Hôte.

En France, la bataille des chaînes de télévision ne fait que commencer pour l’édition 2024. Si les Jeux seront diffusés sur la chaîne payante Eurosport, la retransmission de l’événement sur une chaîne en clair conduira nécessairement à une négociation avec Discovery. Cette négociation stratégique attise d’ores et déjà les convoitises et devrait entraîner une surenchère entre France Télévisions, diffuseur historique, et ses concurrents, dont les groupes TF1 et M6.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s