JO 2026 : Les Grisons quittent la course à l’investiture helvète

Sans réelle surprise, les citoyens du Canton des Grisons (Suisse) ont une fois encore exprimé leur refus de financer une candidature et un projet à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver.

Appelés ce dimanche à se prononcer sur l’apport d’une enveloppe budgétaire de 9 millions de francs suisses pour la phase de candidature, les citoyens ont ainsi répondu par la négative à 60%, soit un chiffre plus élevé encore que lors de la votation de mars 2013 relative à la candidature aux JO 2022.

(Crédits - Olympia Graubünden)
(Crédits – Olympia Graubünden)

Ce refus populaire entraîne par conséquent le retrait de la candidature des Grisons de la course à l’investiture de Swiss Olympic, laissant de fait le projet de Sion seul en lice.

Ce dernier a d’ailleurs rapidement publié un communiqué pour réagir à ce scrutin et donc à ce retrait.

« Avant tout, nos pensées vont à nos collègues grisons que nous côtoyons depuis une année et qui ont produit un gros travail et pour qui ce résultat constitue certainement une énorme déception.

La population grisonne s’était déjà exprimée négativement il y a seulement quatre ans et cette décision précédente a sans doute pesé lourd dans le résultat d’aujourd’hui. Il se confirme aussi qu’il est difficile de faire reposer le poids des Jeux sur un seul Canton.

Au vu de ce résultat et au cas où nous sommes désignés en qualité de candidature suisse, nous mesurons l’importance de parler à la population en toute transparence pour la convaincre du bien-fondé de proposer des Jeux à taille humaine, exploitant des infrastructures existantes et s’appuyant sur la force de quatre Cantons réunis autour de la Ville de Sion.

Nous comptons également sur l’enthousiasme contagieux des Valaisans qui ont toujours soutenu les projets olympiques pour appuyer notre démarche.

Dans l’immédiat, notre priorité reste de convaincre Swiss Olympic et la Suisse toute entière de l’intérêt d’une candidature aux Jeux Olympiques. Un projet comme le nôtre dispose de réelles chances de succès au niveau international grâce à un calendrier opportun et aux mérites du dossier » a fait savoir Jean-Philippe Rochat, Président de Sion 2026.

Les porteurs de la candidature de Sion 2026 lors de la présentation du projet, le 20 janvier 2017 (Crédits - Sion 2026)
Les porteurs de la candidature de Sion 2026 lors de la présentation du projet, le 20 janvier 2017 (Crédits – Sion 2026)

Désormais, la candidature de Sion et des territoires associés va suivre avec attention la suite du processus engagé par l’institution olympique helvète.

Cette dernière publiera un Rapport le 1er mars sur la base des informations recueillies par la taskforce, avant que le Conseil exécutif de l’institution ne s’exprime dans le cadre d’un vote formel le 07 mars. Si ledit Conseil donne une suite favorable – ce qui semble être en projet – à la candidature de Sion 2026, celle-ci devra encore être examinée pour ratification par le Parlement du Sport réunie en Assemblée extraordinaire le 11 avril.

A compter de cette date, le projet olympique et paralympique sera étudié par le Groupe de travail interdépartemental instauré par le Conseil Fédéral de la Suisse et placé sous l’égide de l’Office Fédéral du Sport.

Ce Groupe permettra ainsi à la candidature de préciser ses fondamentaux et de consolider d’éventuels aspects et ce, afin de garantir l’appui constant des autorités politiques fédérales.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s