Pékin 2022 : Coopération stratégique entre la Suisse et la Chine

Les Comités Olympiques de la Suisse et de la Chine ont signé en ce début de semaine une déclaration d’intention en vue d’une coopération stratégique dans le domaine des sports d’hiver et de l’accès de ces derniers au plus grand nombre.

Signe de l’importance de cette coopération à venir, Doris Leuthard, Présidente de la Confédération helvète, et Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine, étaient présents pour assister les leaders des deux Comités Nationaux Olympiques, Jürg Stahl et Gou Zhongwen.

(Crédits - DFAE / Kaspar Bacher)
Gou Zhongwen et Jürg Stahl ; le Président de la République Populaire de Chine, Xi Jinping, et la Présidente de la Confédération, Doris Leuthard en arrière plan (Crédits – DFAE / Kaspar Bacher)

Le Président chinois, en visite d’État en Suisse, s’est par la suite rendu au Forum Économique Mondial (WEF) de Davos, avant de rencontrer le Président du Comité International Olympique (CIO) et réaffirmer ainsi le soutien des autorités aux préparatifs d’organisation des Jeux d’hiver de 2022.

La coopération stratégique entre la Suisse et la Chine offrira des opportunités majeures pour les deux pays, dans l’optique bien sûr des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020 et des JO de Pékin 2022, avec un apport bilatéral concernant la construction de complexes sportifs et l’utilisation de sites d’entraînement, sans oublier un transfert de connaissances pour permettre le développement des sports d’hiver dans l’Empire du Milieu.

La candidature de Pékin 2022 avait en effet basé une part majeure de son argumentaire sur la volonté d’ouvrir les sports d’hiver à 300 millions de Chinois, soit un potentiel exceptionnel pour les entreprises du secteur.

Mais si la coopération s’annonce intéressante pour la Chine, elle pourrait aussi profiter à l’éventuelle candidature olympique et paralympique de la Suisse pour les Jeux d’hiver de 2026, ainsi qu’aux activités touristiques helvètes.

(Crédits - DFAE / Kaspar Bacher)
(Crédits – DFAE / Kaspar Bacher)

Avec la signature de cette coopération, la Chine confirme en tous cas son souhait de s’appuyer sur l’expertise de pays expérimentés dans l’organisation de compétitions hivernales et plus largement, dans l’accueil d’un tourisme de sports d’hiver.

Quelques mois après son élection comme Ville Hôte des Jeux d’hiver de 2022, Pékin avait ainsi été au coeur d’un accord entre l’entreprise française « Engie » et la chinoise « Beijing Enterprise ».

Dans un communiqué, « Engie » précisait d’ailleurs que les deux sociétés entendaient « mener à bien leur coopération historique basée sur la confiance, en établissant un partenariat en Chine, en effectuant des recherches et en développant conjointement une énergie verte et une gestion énergétique efficace pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2022 organisés par Pékin et la province de Hebei ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s