Tokyo 2020 : Lancement officiel des travaux du futur Stade Olympique

Un an presque jour pour jour après avoir sélectionné le projet de l’architecte Kengo Kuma, les autorités nippones ont procédé cette semaine au coup d’envoi officiel des travaux d’édification du futur Stade Olympique des Jeux d’été de Tokyo 2020.

Les travaux – qui devraient s’achever d’ici novembre 2019 – marquent la fin d’un feuilleton à rebondissements.

(Crédits – Kengo Kuma / Japan Sport Council)
(Crédits – Kengo Kuma / Japan Sport Council)

Au cours des dernières années, le choix initial portant sur un projet développé par l’architecte – aujourd’hui disparue – Zaha Hadid, avait soulevé la controverse. Sur son esthétisme tout d’abord, sur son coût ensuite.

Il faut dire qu’au regard des contraintes locales – en particulier un manque de main d’œuvre – l’architecte irako-britannique avait reconnu la complexité du projet mais avait néanmoins tenu à recadrer ses détracteurs. La pression des architectes nippons et l’inflation des coûts avaient cependant eu raison du projet mal aimé.

A la suite de ce fiasco – et alors que le chantier de démolition de l’ancien Stade National avait été achevé quelques mois auparavant -, les autorités avaient alors convenu de relancer un appel d’offres avant de ne retenir qu’une short-list de deux candidats.

Entre temps, le Gouvernement Métropolitain de Tokyo et l’État avaient convenu d’un accord pour assurer le financement du nouveau Stade National du Japon.

Pour cela, une enveloppe globale de 158,1 milliards de yens (1,28 milliard d’euros) avait été annoncé au début du mois de décembre 2015.

(Crédits – Kengo Kuma / Japan Sport Council)
(Crédits – Kengo Kuma / Japan Sport Council)

A présent, les équipes de Kengo Kuma vont pouvoir entrer en action afin de bâtir une installation de 80 000 places où le bois et les matériaux recyclés auront une part importante sur l’ensemble de l’édifice d’une hauteur de 49 mètres.

Outre les Cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux, la future enceinte abritera les compétitions d’athlétisme.

Si le projet final est loin de ressembler à celui de Zaha Hadid, il est aussi bien éloigner du projet imaginé dans le cadre de la candidature de Tokyo à l’organisation des Jeux d’été de 2016.

Visuel du projet de Stade Olympique de Tokyo 2016 (Crédits - Dossier de candidature de Tokyo 2016)
Visuel du projet de Stade Olympique de Tokyo 2016 (Crédits – Dossier de candidature de Tokyo 2016)

Pour cette échéance, la capitale nippone avait en effet proposé l’aménagement d’un stade de 100 000 places – dont 20 000 temporaires -, offrant une perspective exceptionnelle sur la baie de Tokyo et ses environs.

Cet ambitieux projet pour les Cérémonies, l’athlétisme mais aussi le football, avait été chiffré par le Comité de Candidature, à quelques 862 millions de dollars en 2008.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s