JO 2024 : « Il est irresponsable de dire oui à la candidature de Rome » (Virginia Raggi)

Dès 14h30 ce mercredi, Virginia Raggi devait s’entretenir avec les leaders du Comité Olympique et du Comité Paralympique d’Italie.

La Maire de Rome devait en effet recevoir Giovanni Malago et Luca Pancalli au sein du Capitole afin de discuter de la candidature de Rome 2024 et de faire connaître sa décision quant à un probable retrait.

Finalement, Virginia Raggi ne s’est pas présentée à la réunion, ce qui a conduit les leaders du Mouvement olympique et paralympique a quitté le Capitole.

Parvis et façade du Capitole, siège de l'Hôtel de Ville de la capitale italienne (Crédits - Ville de Rome)
Parvis et façade du Capitole, siège de l’Hôtel de Ville de la capitale italienne (Crédits – Ville de Rome)

Depuis son élection à la tête de la « Ville Éternelle » en juin dernier, la représentante du Mouvement 5 Étoiles n’a jamais caché son hostilité au projet olympique et paralympique.

Préférant attendre le dernier moment pour tenter d’éventuelles négociations avec les autorités nationales, Virginia Raggi n’avait toutefois pas empêché la poursuite de la campagne promotionnelle de Rome 2024.

Aujourd’hui, la Maire de Rome devrait sonner la fin de l’aventure pour la candidature, une candidature qui avait pris le relais d’un précédent projet lui aussi avorté et contraint à l’abandon. C’était alors celui de Rome 2020 qui avait été balayé en février 2012 par la crise politique et économique italienne.

Une conférence de presse se tiendra dès 15h30 dans l’enceinte du Capitole. L’événement sera diffusé – c’était une demande de transparence de Giovanni Malago – en direct sur les comptes sociaux officiels de la Ville de Rome.

La semaine prochaine, une motion sera présentée par les élus du M5S afin de parachever le retrait de la candidature.

Encore à l’état de projet, ladite motion devrait être composée des éléments suivants :

« Conformément à la ligne soutenue par le M5S, et même après une analyse approfondie, il ressort qu’il n’y a pas de conditions pour poursuivre la candidature de la Ville de Rome pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 ».


16h45 : La conférence de presse de Virginia Raggi n’a donc pas réservé de surprise.

Comme il fallait s’y attendre, la Maire de Rome a annoncé son refus de soutenir la candidature, condamnant de fait cette dernière à un retrait.

Outre l’expérience des villes passées ainsi que la situation économique et financière de la capitale et du pays, Virginia Raggi a aussi utilisé l’argument des infrastructures abandonnées comme celles de la Citta dello Sport, pour justifier sa décision.

16h22 : Pour appuyer son argumentaire, Virginia Raggi expose aussi les chiffres de l’économie italienne sous la présidence de Mario Monti – au moment du retrait de la précédente candidature de Rome 2020 – et sous celle de Matteo Renzi.

Selon les chiffres publiés, la dette italienne s’élevait à 1 928 milliards d’euros sous Mario Monti, alors qu’elle se situe aujourd’hui à 2 250 milliards d’euros.

16h19 : Sans surprise, Virginia Raggi s’appuie sur les coûts des précédentes Olympiades – notamment Montréal 1976 – pour annoncer son refus de soutenir la candidature de Rome.

« Au regard des données étudiées, ces Jeux ne sont pas durables » a par ailleurs affirmé Virginia Raggi.

16h15 : La Maire de Rome l’affirme sans ambiguïté face à la presse, alors que son propos s’affiche en même temps sur les panneaux télévisés installés dans la Salle de Réception.

« Il est irresponsable de dire oui à la candidature de Rome 2024 ».

16h12 : Avec près de 45 minutes de retard, la Maire de Rome fait son entrée dans la Salle de Réception, accompagnée par son Adjoint aux Sports, Daniele Frongia.

16h02 : Le CONI et le Comité de Candidature de Rome 2024 s’exprimeront également devant la presse.

Dans une brève déclaration publiée sur la Page Facebook de la candidature, les leaders du projet ont regretté l’absence de réunion avec la Maire de Rome.

« La délégation du CONI et de Rome 2024 ont quitté le Capitole sans rencontrer la Maire Virginia Raggi.

Le Président du CONI et les responsables de la candidature s’exprimeront face à la presse au siège du CONI » ont par ailleurs indiqué les porteurs de la candidature italienne.

Capture d'écran (Crédits - Sport & Société)
Capture d’écran (Crédits – Sport & Société)

15h56 : Presque 30 minutes de retard.

Virginia Raggi se fait toujours attendre dans la Salle de Réception de l’Hôtel de Ville de Rome. Initialement fixé à 15h30, le rendez-vous avec la presse n’a toujours pas débuté.

Quoiqu’il en soit, l’intérêt de l’annonce à venir se constate sur les réseaux sociaux : Roma2024 est ainsi l’une des trois mentions les plus populaires de la journée sur Twitter en Italie, tandis que plus de 6 200 internautes sont d’ores et déjà connectés pour suivre la conférence de presse.

Capture d'écran (Crédits - Sport & Société)
Capture d’écran (Crédits – Sport & Société)

15h38 : La conférence de presse devrait débuter avec quelques minutes de retard.

D’ores et déjà, le ton semble être donné avec l’illustration apposée à l’affichage officiel. On y reconnaît aisément les « voiles » de Calatrava avec le projet abandonné de la Citta dello Sport de Tor Vergata.

Une manière de reprendre la communication choisie par Beppe Grillo, leader du Mouvement 5 Etoiles, qui avait récemment repris les images de sites abandonnés après les Jeux d’été d’Athènes 2004.

Advertisements

9 Thoughts

  1. C’est fait. Rome est hors-jeu. Raggi a réussi à résister à Renzi et au CONI. Que l’on soit d’accord ou pas avec ce retrait, on doit reconnaître le courage de la mairesse et le fait d’avoir été fidèle à ses engagements électoraux.

    C’est sans doute une bonne nouvelle pour Paris qui voit sa plus dangereuse rivale européenne jeter l’éponge. Ce l’est peut-être un peu moins pour Los Angeles qui ne pourra plus compter sur la possible division des votes entre Rome et Paris pour espérer passer le premier tour sans encombre.

    Les derniers mois de 2016 risquent en tout cas d’être à nouveau agités. Un possible référendum à Budapest pourrait venir obscurcir un peu plus l’horizon, alors que l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis porterait un coup sans doute fatal à la candidature de Los Angeles.

    J'aime

  2. Il s’agit là, d’une belle humiliation des comités italien olympique et paralympique, du gouvernement italien, et surtout de l’Italie toute entière.

    Ne pas venir à une réunion pour discuter en tête à tête avec les responsable de candidature, pour lâcher son opinion la plus sévèrement possible qu’après, est tout simplement scandaleux. Oui ce n’est pas nouveau, Mme Raggi n’en voulait pas, mais agir de la sorte est une marque d’irrespect pour cette dame.

    Il sera dur pour l’Italie de pouvoir postuler si vite, car là, le CIO ne pardonnera pas ce « geste » puéril. Je ne parle même pas de l’avenir politique de cette femme.

    J'aime

    1. Bien au contraire, son avenir politique est prometteur. Elle a tenu la ligne qu’elle défend depuis des mois et a placé l’intérêt de la population et de sa ville, avant ceux de Renzi et du CONI.

      Je connais très bien Rome et la ville a bien d’autres défis devant elle.

      On lui pardonnera son attitude d’aujourd’hui, car elle a dû faire face à des pressions énormes de la part de Renzi et a su y résister.

      L’Italie n’aurait juste jamais dû être candidate pour 2024.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s