Dopage : Le Comité International Paralympique suspend la Russie et écarte ses sportifs de Rio 2016

Contrairement au Comité International Olympique (CIO), l’institution paralympique a choisi de frapper un grand coup, en annonçant la suspension pure et simple du Comité Paralympique de Russie.

Autrement dit, toute la délégation russe est exclue des Jeux Paralympiques qui se dérouleront à Rio du 07 au 18 septembre 2016.

Le Comité International Paralympique (IPC) – fondé en 1948 – avait précisé son intention d’ouvrir une procédure afin de dialoguer avec les autorités sportives russes et de lancer le réexamen de plusieurs dizaines d’échantillons issus des dernières compétitions.

De fait, c’est à l’aune de ces éléments que l’IPC a pris sa décision.

« Au cours des 16 derniers jours, nous avons connu un certain nombre de nuits sans sommeil, notre priorité étant d’établir tous les faits à l’égard du sport paralympique.

Une décision de cette ampleur doit être fondée et non influencée par les vues multiples et variées d’autres personnes ou d’organismes extérieurs à l’IPC et au Mouvement Paralympique » a d’ailleurs justifié Sir Philip Craven, Président de l’institution.

(Crédits - IPC)
(Crédits – IPC)

Tout d’abord, et comme il l’avait annoncé le 22 juillet dernier, pas moins de 35 échantillons ont été réexaminés. Mais à ces échantillons mentionnés dans le Rapport McLaren, l’IPC a obtenu des informations complémentaires sur 10 autres échantillons.

Parmi ces 45 échantillons – provenant de 44 sportifs identifiés – 27 sont liés à des compétiteurs dont le sport est inscrit au programme des Jeux Paralympiques, soit pour l’événement estival (cinq sports), soit pour l’événement hivernal (trois sports).

En outre, l’IPC a demandé un réexamen minutieux portant sur 21 échantillons de 7 sportifs russes ayant participé aux Jeux Paralympiques de Sotchi 2014. Sur ces 21 échantillons, le laboratoire a retiré 2 flacons dont les bouchons présentaient des dépôts pouvant fausser l’analyse.

Le 06 août, l’IPC a reçu les résultats de ce réexamen. Ces derniers sont sans appel : les flacons ont tous été échangés sur le même modèle que ceux des Jeux Olympiques de Sotchi.

Au regard de ces résultats, l’IPC a fait le choix – là encore exceptionnel – de demander le réexamen de tous les échantillons russes des Jeux Paralympiques 2014. Les résultats devraient être connus et communiqués dans les prochains mois.

Enfin, le Comité Paralympique de Russie a pu s’exprimer à deux reprises devant le Bureau exécutif de l’IPC, une première fois par l’envoi de documents écrits (29 juillet) et une seconde fois par l’audition de sept représentants (03 août).

Ces deux rendez-vous ont permis de finaliser la décision de l’IPC qui a été prise à l’unanimité par les membres de son instance exécutive.

« Le Comité Paralympique Russe est actuellement incapable d’assurer le respect et l’application du Code Antidopage de l’IPC et du Code Mondial Antidopage. Par conséquent, il ne peut pas remplir ses obligations fondamentales en tant que membre de l’IPC.

Le Bureau exécutif a donc décidé de suspendre le Comité Paralympique Russe avec effet immédiat.

Cela signifie que ce dernier perd tous les droits et privilèges des membres de l’IPC. Cela inclut l’interdiction de présenter des sportifs paralympiques dans les compétitions organisées sous l’égide de l’IPC et l’interdiction de participer aux activités de l’institution.

Par conséquent, le Comité Paralympique Russe ne sera pas en mesure de présenter ses sportifs aux Jeux Paralympiques de Rio 2016″ précise le communiqué de l’IPC.

Le Comité Paralympique de Russie a désormais la possibilité de faire appel – d’ici le 28 août 2016 – de cette décision sans précédent et qui devrait avoir un impact sur les épreuves.

Le pays avait raflé pas moins de 102 médailles – dont 36 titres – lors des Jeux Paralympiques de Londres 2012 qui avaient vu concourir 164 nations. La Russie était alors arrivée à la deuxième place derrière la Chine.

Il y a deux ans, la Russie avait largement dominé les débats en terminant première du tableau des médailles, avec 80 breloques dont 30 en or.

Le Président de l’IPC a en tous cas porté un jugement particulièrement sévère et virulent à l’encontre des autorités russes qui ont mis en place le système de dopage organisé.

« Je crois que le Gouvernement russe a catastrophiquement échoué avec ses sportifs paralympiques. La volonté de médailles sur la morale me dégoûte.

La corruption complète du système antidopage est contraire aux règles et frappe au cœur même de l’esprit du sport paralympique. Cela montre un mépris flagrant pour la santé et le bien-être des sportifs, et ceci n’a pas sa place dans le sport paralympique.

La soif de gloire à tout prix a gravement endommagé l’intégrité et l’image de toutes les disciplines, et a certainement abouti à un résultat dévastateur sur les athlètes paralympiques » a notamment affirmé Sir Philip Craven, qui est par ailleurs membre du CIO.

Advertisements

3 Thoughts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s