Rio 2016 : Après l’attentat de Nice, le Brésil étudie un renforcement des mesures liées à la sécurité

A 21 jours de la Cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Rio 2016, le Président par intérim du Brésil va convoquer ce vendredi une réunion exceptionnelle en présence des Ministres en charge de la sécurité intérieure et de la défense.

Après l’attentat survenu hier soir sur la Promenade des Anglais à Nice, Michel Temer entend en effet passer en revue le dispositif actuel prévu pour assurer la bonne tenue de l’événement olympique (05 au 21 août) qui sera ensuite suivi des Jeux Paralympiques.

« L’attentat de Nice nous inquiète. Nous suivons tous les faits. Nous devrons revoir les procédures, augmenter le nombre de barrières et de contrôles.

Nous devons ainsi avoir une sécurité beaucoup plus rigide.

Malheureusement, cela peut être vécu comme une contrainte supplémentaire pour les gens, mais il s’agit avant toute chose de garantir la sécurité de chacun » a affirmé Raul Jungmann, Ministre de la Défense, dans une interview pour la radio « CBN », reprise par le quotidien « O Globo ».

(Crédits - Márcia Foletto / O Globo)
(Crédits – Márcia Foletto / O Globo)

A l’occasion des JO, le Brésil mobilisera la plus importante opération de sécurité de son histoire.

Au total, pas moins de 85 000 personnes seront déployées sur l’ensemble du territoire, et en particulier à Rio de Janeiro.

Dans le détail, 47 000 membres de la police paramilitaire, des services de sécurité et de secours seront mobilisés dans la Ville Hôte des JO 2016. Quelques 38 000 membres des forces armées seront par ailleurs engagées dans les villes appelées à accueillir le tournoi olympique de football.

Des blindés seront également présents sur le terrain, sans compter les milliers de caméras de vidéo-surveillance, fixes ou embarquées dans des véhicules.

Manifestation aux abords de la plage de Copacabana à Rio de Janeiro, le 16 août 2015 (Crédits - O Globo / Rodrigo Gorosito / G1)
Manifestation aux abords de la plage de Copacabana à Rio de Janeiro, le 16 août 2015 (Crédits – O Globo / Rodrigo Gorosito / G1)

Compte tenu de l’aménagement similaire de Nice et de Rio de Janeiro – avec un large front de mer ouvert à la population -, les autorités brésiliennes prennent la menace terroriste très au sérieux.

« La première grande leçon de la tragédie d’hier concerne la logistique. Un camion a été utilisé comme une arme terrible.

Nous révisons la planification, non pas parce que le mal est fait, mais parce que nous avons le devoir, en raison de ce qui est arrivé, d’identifier les lacunes en matière de sécurité » a ainsi déclaré Sergio Etchegoyen, Ministre en chef du Bureau de la Sécurité Institutionnel (GSI), au quotidien « O Globo ».

Vue aérienne du Parc Olympique de Barra da Tijuca (Crédits - CIO / Getty Images)
Vue aérienne du Parc Olympique de Barra da Tijuca (Crédits – CIO / Getty Images)

Outre les mesures complémentaires qui devraient être adoptées dans les heures à venir, les autorités ont d’ores et déjà acté l’augmentation de 150% du salaire des forces armées mobilisées lors des Jeux.

Un Décret du Ministère de la Justice prévoit ainsi de faire passer la rémunération quotidienne de 220 à 550 réals brésiliens (60,92 à 152,30 euros).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s