Brésil : Annulation du vote de la Chambre des Députés contre Dilma Rousseff

Improbable retournement de situation aujourd’hui au Brésil.

Quelques jours à peine avant le vote du Sénat dans le cadre de la procédure d’Impeachment visant la Présidente du pays, Dilma Rousseff, le dirigeant de la Chambre des Députés a prononcé l’annulation du scrutin du 17 avril.

Ce scrutin avait acté la mise en accusation de la Présidente en exercice et précipité le Brésil dans une crise politique majeure depuis la fin de la dictature militaire. Surtout, il avait permis au vice-Président et ex-allié de Dilma Rousseff, Michel Temer, de préparer le terrain en vue de la succession.

Waldir Maranhão, Président par intérim de la Chambre des Députés (Crédits - Estadao)
Waldir Maranhão, Président par intérim de la Chambre des Députés (Crédits – Estadao)

Aujourd’hui, le Président par intérim de la Chambre des Députés – Eduardo Cunha ayant été suspendu de ses fonctions la semaine dernière par un juge de la Cour Supérieure de Justice – a donc annulé le vote des Députés, en pointant des irrégularités.

Waldir Maranhão a donné raison à l’Avocat Général de l’Union, ancien Ministre de la Justice et partisan de Dilma Rousseff, José Eduardo Cardozo. Ce dernier a notamment soulevé le fait que des députés avaient enfreint les règles électorales, en dévoilant publiquement leur intention de vote.

En outre, la défense de Dilma Rousseff n’a pas pu s’exprimer suite à l’intervention du Rapporteur exposant les griefs retenus à l’encontre de la Présidente, ce qui là encore représenterait une irrégularité manifeste.

Le Sénat a été informé de l’annulation du vote des députés, annulation qui de fait, suspend la procédure en cours visant la Présidente du Brésil.

Dilma Rousseff a accueilli la flamme olympique des JO 2016, le 03 mai à son arrivée à Brasilia (Crédits - Rio 2016 / Célio Messias)
Dilma Rousseff a accueilli la flamme olympique des JO 2016, le 03 mai à son arrivée à Brasilia (Crédits – Rio 2016 / Célio Messias)

Si la menace d’une destitution n’est pas écartée – un nouveau scrutin se tiendra dans les prochaines semaines à la Chambre des Députés – Dilma Rousseff s’offre en tous cas quelques jours de répit. L’occasion sans doute de repartir au combat pour convaincre d’éventuels indécis, voire pour tenter de retourner une situation jusqu’alors particulièrement tendue.

Mais rien ne semble aujourd’hui impossible. En effet, qui aurait pu parier sur un tel scénario il y encore quelques heures ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s