JO 2024 : La Chambre de Commerce de Rome annonce le soutien de 474 000 entreprises

C’est un chiffre qui est de nature à rassurer le Comité de Candidature de Rome 2024, notamment dans l’optique d’une participation financière à la campagne promotionnelle jusqu’en 2017 et, le cas échéant, à l’organisation des Jeux d’été.

D’après la Chambre de Commerce de Rome, pas moins de 474 000 entreprises de la région soutiennent aujourd’hui la candidature de la capitale italienne.

Luca di Montezemolo lors de la présentation du concept de la candidature, le 17 février 2016 (Crédits - Roma 2024)
Luca di Montezemolo lors de la présentation du concept de la candidature, le 17 février 2016 (Crédits – Roma 2024)

Un chiffre qui s’explique en partie par la campagne active menée par les leaders de la candidature à destination des jeunes entrepreneurs, à commencer par Luca di Montezemolo, Président de Rome 2024 mais surtout ancien Président de « Ferrari » et actuel patron de la compagnie aérienne « Alitalia ».

Une expérience qui permet donc à Luca di Montezemolo de disposer d’un carnet d’adresses non-négligeable et de portes intéressantes à franchir pour la candidature.

Au cours des prochains mois, Rome 2024 travaillera d’ailleurs en étroite coopération avec les entreprises romaines et italiennes et ce, afin de faire émerger une réelle dynamique entrepreneuriale en faveur de la candidature et de l’ambition olympique et paralympique.

Pour Luca di Montezemolo, le soutien des entreprises constitue « une merveilleuse idée, car elle exprime la forte unité derrière notre projet. Nous avons besoin de l’appui de tous, en commençant par les entreprises de la capitale, pour partager et développer les initiatives qui pourront améliorer la ville dès maintenant.

Cet événement est un défi qui peut aider Rome. Les Jeux de 1960 sont un exemple de la façon dont de nombreuses constructions ont façonné la ville d’aujourd’hui.

Il y a une grande coopération autour du projet olympique de Rome. Nous avons partagé nos choix avec les Fédérations, le Gouvernement, les municipalités, les écoles et les universités. Le dossier de candidature a également été approuvé par les associations environnementales. Les Jeux Olympiques de Rome doivent être un projet à zéro émission de CO² et être une impulsion au développement du sport, en particulier dans la périphérie de la ville ».

En février 2015, le Président du Comité Olympique Italien (CONI), Giovanni Malago, avait évoqué un ambitieux chiffrage en ce qui concerne le rapport entre les Jeux et l’emploi.

« Nous devons faire quelque chose de révolutionnaire pour consolider la candidature et promouvoir le fait que les Jeux peuvent représenter 170 000 emplois dans le pays » avait alors affirmé le patron du Mouvement Olympique transalpin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s