JO 2024 : Anne Hidalgo s’inquiète de la montée du Front National et de Marine Le Pen

Dans un peu plus d’un mois, les 06 et 13 décembre 2015, les électeurs français seront appelés aux urnes afin de désigner les nouveaux exécutifs régionaux. A la suite de la réforme territoriale, les citoyens devront en effet se prononcer sur la composition des assemblées dans les treize régions françaises.

Pour l’heure, les sondages font état d’une possible victoire du Front National dans deux régions : Nord-Pas-de-Calais / Picardie avec Marine Le Pen, leader du parti d’extrême-droite, et Provence-Alpes-Côte-d’Azur avec Marion Maréchal-Le Pen.

Face à cette double hypothèse, la classe politique s’interroge quant à la stratégie à adopter et se projette déjà en direction de la prochaine élection présidentielle, au printemps 2017.

Il y a peu, la Maire de Paris avait d’ailleurs fait mention de son inquiétude quant à la présence possible du FN au second tour de la Présidentielle.

« Le Front National incarne des valeurs qui ne sont pas compatibles avec l’esprit olympique.

Si le message de la France est la crispation et le repli sur soi, cela fera mauvais effet » avait notamment affirmé Anne Hidalgo.

Ce jeudi, la Première Magistrate de la capitale a une fois de plus fait un parallèle entre la montée du FN et la candidature de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024.

(Crédits - Capture d'écran / Sport & Société)
(Crédits – Capture d’écran / Sport & Société)

Sur le plateau de BFMTV, Anne Hidalgo s’est interrogée sur l’image que donnerait la France à l’échelle internationale et en particulier à l’attention du Comité International Olympique (CIO).

« Aujourd’hui, nous sommes dans une situation dramatique.

Vous imaginez ce que cela signifie de voir le FN aux portes du pouvoir dans les régions et peut-être au-delà, dans un pays, qui est le pays de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ? Vous imaginez ce que cela signifie pour le monde entier, ce message de fermeture d’un pays qui serait en train de se refermer sur lui-même, alors que notre pays à des atouts extraordinaires et que notre pays est un pays qui s’inscrit pleinement dans la relation avec les autres peuples ?

Nous sommes candidats à l’organisation des JO pour 2024.

Vous imaginez le signal qu’enverrait la France au monde entier en mettant le FN aux portes du pouvoir, alors que l’exercice des Jeux qui s’inscrivent dans les valeurs universelles, qui sont en résonance avec celles de notre République, vous croyez vraiment que ce message serait un message d’hospitalité ? » a déclaré Anne Hidalgo.

Du côté du FN, les responsables du parti tentent de contourner le débat et font valoir leur soutien à l’égard de la candidature olympique et paralympique de Paris 2024.

« Nous sommes favorables à cette candidature parisienne dès l’instant où les principales infrastructures sportives existent déjà et qu’elle n’engagera pas d’investissements majeurs.

La France est une grande nation sportive et cet événement d’importance, le plus populaire avec la Coupe du Monde de football, est une belle aventure nationale » a ainsi précisé le Cabinet de Marine Le Pen dans un message transmis à « Sport & Société ».

Mais en dépit de ce soutien, l’aura et l’image du FN dans la sphère politique et plus encore dans l’opinion publique française et étrangère pourraient effectivement impacter sur le devenir de la candidature et sur les chances de succès de cette dernière.

L’élection de la Ville Hôte interviendra en effet au septembre 2017, soit quelques mois après l’élection présidentielle.

Néanmoins, force est de constater que le CIO a déjà fait preuve d’une conception de l’exercice démocratique du pouvoir et de la politique parfois éloignée des standards occidentaux et parfois même des idéaux humanistes (Sotchi 2014, Pékin 2008, Pékin 2022…). Certains régimes politiques ont également profité de la vitrine des Jeux pour conforter leur message politique, récemment (Sotchi 2014…) ou au milieu du XXe siècle (Berlin 1936).

Quoiqu’il en soit, en parallèle de la place du FN dans le jeu politique hexagonal, la forte présence de la parole politique autour de la candidature pourrait elle-aussi venir impacter et, le cas échéant, desservir les ambitions tricolores pour les JO 2024

Publicités

4 Thoughts

  1. C’est malheureusement la crainte la plus grande de cette candidature, les autres villes ont plus ou moins leurs problèmes, similaire ou pas : désolidarisation à l’aide aux immigrés et victimes de guerre en Hongrie, violences à caractère raciste ou contrôle des armes soutenu par les républicains aux Etats-Unis, présence forte de l’extrême droite en Italie et montée de groupes racistes en Allemagne.

    Il est assez bizarre de montrer une image cosmopolite et un désir que sont les JO alors que chez soit, ont continu, voir accepte (pour les « novices ») les préjugés et les paroles haineuses envers des gens pour qui vous vous attendrez forcément qu’ils votent pour vous !!!!

    Encore une fois la politique n’est pas du tout un atout pour une candidature !!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s