JO 2024 : « Rome est prête à accueillir les Jeux »

Depuis le lancement de sa campagne promotionnelle et de communication sur les réseaux sociaux, la candidature de Rome (Italie) multiplie les cartes postales, avec comme illustrations, des monuments qui constituent la richesse de son patrimoine, ou encore des arènes sportives de premier plan.

Ce dimanche, la page Instagram de la candidature italienne a ainsi choisi le Stade Olympique de Londres (Royaume-Uni) pour aborder l’opportunité que peut représenter l’organisation des Jeux pour une ville et un pays.

Vue aérienne du Stade Olympique de Londres après sa reconversion post-2012 (Crédits - Rome 2024)
Vue aérienne du Stade Olympique de Londres après sa reconversion post-2012 (Crédits – Rome 2024)

Dans la légende de l’image, Rome 2024 rappelle de fait que « l’année prochaine, West Ham jouera dans le Stade Olympique de Londres. Les Jeux sont synonymes d’opportunité et Rome est prête à les accueillir ».

Un message à double sens. Car si la candidature de la « Ville Éternelle » évoque la reconversion réussie de l’Olympic Stadium de la capitale britannique, elle revient aussi – et de manière subliminale – sur l’existence d’une telle infrastructure sportive en son sein.

En effet, à l’inverse de Londres pour les Jeux de 2012, la capitale italienne possède déjà un Stade Olympique d’une capacité suffisante pour héberger l’événement planétaire (72 700 places), un Stade Olympique bâti pour les Jeux d’été de 1960.

Si une rénovation devrait être entreprise – ce cas de figure se présentera également pour Paris ou Los Angeles en cas d’élection – les installations sont prêtes à accueillir les Cérémonies olympiques et paralympiques, ainsi que les compétitions d’athlétisme.

Un gage d’économie non-négligeable pour ces trois Villes Candidates. Un gage de sécurité aussi pour le Comité International Olympique (CIO) et ce, alors que les dernières échéances Olympiques ont toutes mobilisé des équipements nouveaux (Pékin 2008, Londres 2012 et prochainement Tokyo 2020).

Une pensée

  1. La reconversion du stade olympique de Londres, et surtout son utilisation pérenne post-olympique se pose en modèle pour les prochaines villes olympiques..mais au vu de la transformation impressionnante de l’édifice, une question se pose: combien a coûté réellement la construction (reconversion incluse) du stade de Stratford? le budget a forcément été impacté? Même si le cas, au vu de la reconversion réussie du parc olympique de Londres, désormais « Queen Elizabeth II Park » l’ex-Locog est loin d’une future polémique!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.