Antoine Anfré, nouvel Ambassadeur pour le sport

Nommé en novembre 2013 au poste d’Ambassadeur pour le sport, Jean Lévy a récemment quitté ses fonctions afin de rejoindre la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), et son Président, Jean Todt.

Ancien Conseiller diplomatique adjoint auprès du Président de la République, François Mitterrand (1990-1995), Jean Lévy fut par la suite Consul Général à Sao Paulo (Brésil) de 1995 à 2000 puis Ambassadeur de France à Cuba de 2000 à 2003. Il fut ensuite l’un des membres actifs de la candidature de Paris 2012.

Afin de le remplacer aujourd’hui au poste d’Ambassadeur pour le sport, les autorités compétentes ont choisi de mobiliser Antoine Anfré.

Antoine Anfré (Crédits - BBC Afrique)
Antoine Anfré (Crédits – BBC Afrique)

Diplômé de l’Institut d’Études Politiques (IEP) et ancien élève de l’École Nationale d’Administration (Promotion 1996, Victor Schoelcher), Antoine Anfré a occupé plusieurs postes de premier ordre au sein de l’administration et des ambassades françaises à l’étranger.

Ancien Sous-Préfet de Limoux (Aude) de 2000 à 2003, Antoine Anfré est devenu par la suite Premier Conseiller d’Ambassade à Nairobi (Kenya) de 2003 à 2006 puis Premier Conseiller d’Ambassade à Ankara (Turquie) de 2006 à 2009 et Inspecteur des Affaires étrangères (2010-2011).

Depuis, Antoine Anfré avait occupé les fonctions de Conseiller d’Ambassade à Londres (Royaume-Uni) de 2011 à 2014 avant d’obtenir le poste d’Ambassadeur de France au Niger.

Mais son départ précipité de Niamey ne serait pas uniquement motivé par sa nomination au poste d’Ambassadeur pour le sport.

En effet, selon le journal « Monde Afrique »repris par « BBC Afrique » -, Antoine Anfré aurait connu des rapports diplomatiques tendus au cours des dernières semaines avec les autorités du Niger. En cause, son exigence concernant l’organisation d’élections ouvertes dans le courant de l’année 2016.

A la suite de son débarquement de Niamey, Antoine Anfré a donc obtenu le poste d’Ambassadeur pour le sport. De là à dire qu’il s’agit d’un lot de consolation, il y a un pas…

(Crédits - Paris 2024)
(Crédits – Paris 2024)

Quoiqu’il en soit, le nouvel Ambassadeur devra trouver sa place au sein d’un dispositif diplomatique encore flou et ce, d’autant plus au moment où Paris s’est déclarée candidate à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024.

Quel rôle aura donc Antoine Anfré dans le cadre de la campagne pour la candidature aux JO et au-delà ? Quelles seront ses marges de manœuvre (diplomatique, budgétaire…) ? Quel rapport aura-t-il avec le Comité directionnel de Paris 2024 et plus encore avec le Comité International Olympique (CIO) ?

Le Quai d’Orsay – auprès duquel l’Ambassadeur pour le sport est rattaché – devra apporter quelques éclaircissements au cours des jours et semaines à venir. Dans le cas contraire, le poste pourrait finalement n’être qu’une sorte de coquille vide, sans véritable autorité.

Tout sauf une nouveauté en France, où la bureaucratie et le mille-feuille administratif sont des composants encore bien présents dans notre société…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s