Tokyo 2020 : Déclaration de « Zaha Hadid Architects » concernant le projet du Stade Olympique

Suite à l’annonce du Premier Ministre du Japon, Shinzo Abe, d’engager une révision du projet de construction du nouveau Stade Olympique de Tokyo et face à l’abandon direct du concept développé par l’architecte Zaha Hadid, le Cabinet de cette dernière a tenu à publier une déclaration en ce vendredi 17 juillet.

« Nos équipes au Japon et au Royaume-Uni ont travaillé dur avec le Conseil Japonais du Sport pour concevoir un nouveau Stade National pour accueillir la Coupe du Monde de rugby en 2019, les Jeux de Tokyo 2020 et pour répondre aux besoin d’une nouvelle maison du sport pour les 50 à 100 prochaines années.

Il est absolument certain que les avantages et les coûts du nouveau Stade National devront être clairement et précisément communiqués et compris par le public et les décideurs au Japon et nous espérons que cela est l’un des objectifs de la révision annoncée par le Premier Ministre.

Nous avons utilisé notre expérience sur les grands projets sportifs et culturels, y compris sur l’énorme succès des Jeux de Londres 2012 et l’héritage de ces derniers, afin de concevoir un stade construit de manière rentable et suffisamment flexible et robuste au regard des exigences posées par le Conseil Japonais du Sport.

Les augmentations des coûts estimés du projet ne sont pas dues à la conception – qui utilise des matériaux et des techniques standards – qui reste dans les objectifs fixés par les entrepreneurs japonais et le Conseil Japonais du Sport.

Le véritable défi pour le stade a été de se mettre d’accord sur un coût de construction acceptable dans un contexte de fortes hausses annuelles des coûts de construction à Tokyo et face à un délai imposé ».

(Crédits - Zaha Hadid Architects)
(Crédits – Zaha Hadid Architects)

Avec cette déclaration, l’architecte Zaha Hadid veut surtout démontrer que son projet n’est pas à l’origine de l’augmentation des coûts, mais qu’il s’agit avant tout d’un contexte régional (inflation des coûts de construction, importance du nombre de projets à Tokyo, manque de main d’œuvre…) sans oublier le délai imposé pour aménager un tel édifice de 80 000 places.

Il faut dire que les retards ont été un élément majeur du problème au cours des derniers mois, laissant moins de cinq ans seulement pour construire la nouvelle enceinte sportive de référence à Tokyo.

Avec cette déclaration, Zaha Hadid met aussi au défi les organisateurs et les futurs architectes d’être en mesure de bâtir l’installation olympique dans un délai aussi serré. Une manière de répondre aux critiques, notamment celles formulées par les architectes nippons, dont Zaha Hadid dénonçait récemment « l’hypocrisie ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.