JO 2024 : « Il faut séduire pour gagner cette grande compétition et ce, en produisant les choses les plus belles possibles »

Parmi les 14 tableaux projetés depuis la Tour Eiffel ce mardi soir, les premières éléments du feu d’artifice ont consacré la candidature de Paris 2024.

Ainsi, la « Dame de Fer » s’est d’abord drapée des couleurs olympiques puis la mention suivante s’est dévoilée sur la façade de la tour : « 2015 – 2024. Bienvenue à Paris ».

Une invitation explicite au Comité International Olympique (CIO) et au monde, le spectacle pyrotechnique étant diffusé en mondovision. Comme le Concert de Paris, le feu d’artifice de la Tour Eiffel offre en conséquence une exceptionnelle vitrine de Paris à plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs à travers le monde.

Directeur artistique du Groupe F en charge de l’organisation et de la mise en place du traditionnel feu d’artifice du 14 juillet à Paris, Christophe Berthonneau est revenu ce soir sur le clin d’œil à la candidature olympique et paralympique.

« Je pense qu’il faut séduire pour gagner cette grande compétition et ce, en produisant les choses les plus belles possibles.

Il faut montrer que l’on peut faire les plus beaux Jeux jamais réalisés » a ainsi affirmé Christophe Berthonneau au micro de la chaîne d’information en continue, ITélé.

Après le lancement de la candidature francilienne, le 23 juin dernier, force est de constater le succès de l’étape du 14 juillet.

Avec le discours prononcé plus tôt dans la journée par le Président de la République Française, François Hollande, les festivités parisiennes ont permis de stabiliser une ambition qui va désormais se fondre dans le quotidien des Français jusqu’en 2017, année d’élection de la Ville Hôte des JO 2024.

Un grand week-end de mobilisation aura d’ailleurs lieu, du 25 au 27 septembre 2015 à Paris, afin de sensibiliser la population à la cause des Jeux.

Laisser un commentaire