JO 2024 : Berlin s’engage pour un référendum, le 13 septembre

Candidate à l’investiture allemande pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024, Berlin est à présent lancée dans la dernière ligne droite.

Le Comité Olympique Allemand (DOSB) doit en effet faire son choix le 21 mars prochain, à l’aune des dossiers techniques de la capitale fédérale et de sa rivale, Hambourg, mais aussi des résultats du sondage officiel qui sera mené à la fin du mois de février.

Dans l’optique où Berlin serait désignée, les représentants de la ville se sont engagés dans l’organisation d’un référendum avant le dépôt officiel de la candidature.

Mais l’issue de ce scrutin est loin d’être acquise et les autorités allemandes savent qu’elles prennent un risque, surtout lorsque l’on sait que le référendum berlinois se déroulera le 13 septembre, soit deux jours avant la date limite fixée par le Comité International Olympique (CIO) pour le dépôt des candidatures.

Berlin - vue d'ensemble

Berlin semble donc jouer un véritable coup de poker. Si elle parvient à convaincre les citoyens dans le cadre de la prochaine enquête d’opinion, elle aura de réelles chances d’être choisie par le DOSB.

Une vaste campagne promotionnelle a été lancée à la fin de l’année 2014 et une nouvelle étape a récemment été franchie avec la projection du slogan sur la célèbre Porte de Brandebourg.

Les mois à venir seront toutefois déterminants afin de consolider un projet reposant sur les équipements sportifs existants et qui doit faire oublier, tant l’accueil des Jeux controversés de Berlin 1936, que l’échec de la candidature aux JO 2000.

Illustration : Crédits – Ville de Berlin
Publicités

6 Thoughts

  1. Une décision osée, qui n’est pas sans rappeler Munich 2022, dont le référendum se tenait également juste avant la date de clôture des dépôts de candidatures… avec un destin fatidique.

    C’est effectivement quitte ou double si le DOSB choisit Berlin. Cela laisse le temps à la ville et à l’Allemagne de se laisser séduire… mais si les efforts échouent, ça en sera finit de l’Allemagne pour 2024. En même temps, les derniers sondages montraient qu’une majorité de Berlinois n’étaient pas en faveur d’une candidature (une très courte majorité certes, mais une majorité quand même). Il est donc crucial pour Berlin de séduire en amont ! En se laissant plus de temps, elle a plus de chance de l’emporter. Mais il faudra être efficace et plus convaincant qu’en 2013, quand Munich et la Bavière se sont fait entendre.

    Pour ce qui est du devoir de mémoire, j’imagine que l’Allemagne toute entière désire faire oublier, d’une façon ou d’une autre, Berlin 1936 et les raisons tristement célèbres qui font qu’on s’en rappelle 80 ans plus tard. Munich ’72 était déjà un pas en ce sens. Nul doute que Hambourg y contribuerait également. Mais il est évident que tout voudrait être fait pour changer l’image de Berlin au JO. Personne n’a envie d’un centenaire des JO de Berlin 1936… Quant à 2000, de l’eau à couler sous les ponts depuis son échec au 2ème Tour (sur 4)… Même si au final, depuis, l’Allemagne a connu 2 autres défaites olympiques lors de ses candidatures aux Jeux d’hiver.

    Un peu comme la France, l’Allemagne a connu des désillusions, mais n’a jamais renoncé à ses projets, et cela pourrait constituer une de ses forces… En espérant que la présidence de Thomas Bach ne soit pas contre-productive à la candidature (les médias internationaux, dans des délires conspiratifs, pourraient crier aux scandales et au conflit d’intérêt, ce qui seraient fort dommage à un si beau projet)…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.