JO 2022 : Almaty tente de revenir dans la course

Distancée depuis l’été par sa rivale Pékin (Chine), la candidature olympique d’Almaty (Kazakhstan) doit aujourd’hui combler son retard si elle souhaite parvenir à rafler la mise et à obtenir l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2022.

La tâche s’annonce rude à bien des égards : la communication d’Almaty est à l’heure actuelle inexistante sur la scène internationale et au travers des nouveaux moyens d’informations (internet, vidéos en ligne et réseaux sociaux), sans compter le défi important que représente l’accueil d’un événement tel que les JO dans un pays à l’expérience encore limitée.

De ce fait, face au mastodonte chinois et au projet de Pékin 2022, Almaty apparaît jour après jour diminuée et ce, alors même qu’elle disposait d’un bon capital il y a encore quelques mois.

Pour tenter d’inverser cette courbe descendante, le Président du Kazakhstan a officiellement repris la main, en rappelant le soutien des autorités nationales derrière un projet majeur pour le développement du pays et du sport.

Almaty 2022 - Président du Kazakhstan

Ainsi, Nursultan Nazarbayev a évoqué la faisabilité du dossier kazakh face à plusieurs journalistes.

« J’ai aussi eu des doutes.

Il faut beaucoup de moyens pour accueillir un événement comme les Jeux Olympiques. Les gens sont également préoccupés par les coûts et par l’opportunité d’un tel projet.

J’y ai pensé et j’ai travaillé sur ces éléments avec mes équipes ».

Futur hôte des Universiades 2017 et organisateur des Jeux Asiatiques en 2011, le Kazakhstan pourrait réaliser des économies non-négligeables dans l’aménagement d’une partie des installations sportives nécessaires aux Jeux.

Néanmoins, la construction du Village des Athlètes et la nécessité de moderniser les transports et de lutter contre la pollution atmosphérique récurrente pourraient alourdir la facture finale des Jeux.

Face à ce constat, le Président du Kazakhstan mise en partie sur la contribution du Comité International Olympique qui sera octroyée à la Ville Hôte des JO d’hiver 2022. L’institution de Lausanne (Suisse) prévoit en effet d’apporter une enveloppe de plus de 880 millions de dollars (718,21 millions d’euros) à destination de la future cité olympique.

Illustration : Crédits – TengriNews

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.