Coupe du Monde de football féminin 2019 : Match France / Corée du Sud

Elles ne seront finalement que deux. La Fédération Internationale de Football (FIFA) avait fixé au 30 octobre le dépôt des candidatures. La France et la Corée du Sud ont donc été les deux nations à présenter officiellement leur projet à l’organisation de la Coupe du Monde de football féminin 2019 et ce, alors que l’Angleterre ou encore la Nouvelle-Zélande avaient un temps affiché leur intérêt pour l’événement.

Hôtes de la Coupe du Monde masculine en 1998 (France) et 2002 (Corée du Sud conjointement avec le Japon), les deux pays ont acquis au fil des ans une réputation certaine en matière d’accueil de grands événements internationaux.

Le savoir-faire et l’expertise française et sud-coréenne promettent donc une compétition de haute tenue jusqu’à l’élection du pays organisateur, en mars 2015.

FIFA - Sepp Blatter

Sans prendre position bien sûr, le Président de la FIFA, Sepp Blatter, a tenu à saluer l’engagement des deux candidatures en lice :

« En tant que Président, voir ces deux grandes nations du football concourir pour l’organisation de ces deux compétitions féminines est une source de satisfaction.

J’ai toujours été derrière le football féminin, c’est donc formidable pour moi de voir que leur intérêt se tourne désormais vers les compétitions féminines.

Je leur souhaite à tous les deux bonne chance évidemment, et je suis convaincu que quel que soit le gagnant, ces deux compétitions auront des organisateurs fantastiques ».

Il faut en effet rappeler que la FIFA avait posé une exigence non-négociable dans le cadre du dépôt des candidatures, à savoir que ces dernières acceptent un package comprenant la Coupe du Monde féminine en 2019 ainsi que le Mondial féminin des moins de 20 ans en 2018.

Illustration : Crédits – FIFA / Foto-net

2 pensées

  1. Le choix va être difficile. Les deux pays peuvent organiser une grande coupe du Monde. Cela va sans doute se jouer sur des détails.

    La France offre la garantie de stades pleins, la Corée du Sud pas complètement certain.

    Les deux pays font jeu égal au niveau des infrastructures.

    Enfin, l’Asie a le vent en poupe. Après l’Allemagne en 2011 et le Canada en 2015, la FIFA pourrait être fortement tentée par un événement en Asie.

    Pourquoi ne pas proposer à la France d’organiser 2019 et à la Corée 2023? Ou l’inverse? La FIFA s’inscrirait ainsi dans la durée pour un événement encore relativement jeune.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.