Rio 2016 : Les organisateurs évoquent l’empreinte carbone des Jeux

Après avoir conclu un partenariat avec la multinationale américaine, Dow Chemical, le Comité d’Organisation des prochains Jeux Olympiques et Paralympiques d’été a évoqué le bilan carbone de l’événement.

Au regard des données chiffrées exposées, les organisateurs brésiliens estiment que l’aménagement des sites et l’accueil des spectateurs et des athlètes dans moins de deux ans, représentera une empreinte carbone de 3,6 millions de tonnes, soit l’équivalent de l’utilisation annuelle de 32 millions de téléphones portables ou de 64 millions d’ordinateurs (en utilisation lors des horaires commerciales).

Rio 2016 - Tania Braga - empreinte carbone

Pour contrer cette empreinte et atténuer la portée des émissions, le Conseil de Durabilité du Comité d’Organisation de Rio 2016 a rappelé que « l’objectif est de mettre en œuvre les mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre et offrir ainsi des Jeux à faibles émissions de carbone.

Dans le même temps, les mesures prises seront de nature à créer un héritage durable et bénéfique pour l’économie du pays ».

De ce fait, le partenariat avec Dow Chemical doit permettre de réduire les émissions de 500 000 tonnes d’équivalent CO² d’ici 2016 et 2 millions d’ici 2026, grâce à des programmes thématiques dans le domaine de l’agriculture, de l’emballage de matériaux ou de la construction.

Dans le même temps, les autorités politiques se sont engagées à réduire de 1,6 millions de tonnes les émissions de carbone. Cela passera notamment par la plantation massive d’arbres et d’espaces verts.

Illustration : Crédits – Rio 2016 / Alex Ferro

Laisser un commentaire