JO 2022 : Stockholm exprime des regrets et se pose en recours

Absente de la course olympique en raison de son retrait prématuré, faute d’un soutien politique suffisant, la capitale suédoise se pose aujourd’hui en recours, dans le cas où le Comité International Olympique (CIO) déciderait de réouvrir le processus de candidature pour les Jeux d’hiver de 2022.

Cette hypothèse, fortement improbable au regard des déclarations de Thomas Bach, Président de l’institution, est en effet évoquée par Stefan Lindeberg, Président du Comité Olympique de Suède. Pour le dirigeants suédois, Stockholm aurait certainement maintenu sa candidature si elle avait eu connaissance des intentions du CIO concernant la réforme des candidatures.

Stockholm

Selon Stefan Lindeberg, « si nous avions eu en janvier la discussion que nous avons maintenant, je dirais que nous serions restés dans la course.

Il y a un bon argument pour réouvrir le processus : pour démontrer au monde qu’il y a du changement et que nous souhaitons le faire le plus rapidement possible. Je doute néanmoins que cela se fasse.

Je peux comprendre pour Thomas Bach ne veut pas relancer la course, qu’il ne veut pas montrer qu’il y a une crise et je respecte ça ».

Des regrets qui ne suffiront sans doute pas pour réouvrir un processus déjà bien entamés.

Les deux villes encore en lice – Almaty (Kazakhstan) et Pékin (Chine) ont jusqu’au mois de janvier pour communiquer les dossiers de candidature. Puis quelques semaines plus tard, les membres de la Commission d’évaluation du CIO se rendront dans chacune des deux cités afin d’inspecter les sites existants et les emplacements susceptibles d’être aménagés pour les JO 2022.

Pour ne pas rester sur une série d’échecs, la Suède n’ayant jamais organisé les JO en dépit d’une multitude de candidatures, le pays devrait retenter sa chance pour les Jeux 2026. Un pays asiatique étant assuré de rafler l’édition 2022, les chances européennes – voire américaines – d’obtenir l’événement olympique 2026 sont indéniables.

Outre la Suède, la Norvège a déjà fait savoir, par la voix du Maire de Lillehammer, qu’elle pourrait faire partie de la course. De l’autre côté de l’Atlantique, les villes de Salt Lake City (Utah), Anchorage (Alaska), Denver (Colorado), Reno / Lake Tahoe (Nevada) ou encore Lake Placid (New York) ont fait connaître leurs intentions respectives.

Illustration : Vue de Stockholm (Crédits – VisiteStockholm)
Publicités

9 Thoughts

  1. Il serait vraiment anormal de rouvrir un processus de candidature pour 2022. Almaty et Beijing n’ont pas à pâtir des désistements successifs des vielles européennes. Bach et le CIO ont raison de tenir la ligne. Par respect pour les deux villes qui sont encore là et qui ont respecté le processus actuel. Cela représenterait également un aveu d’échec pour le CIO.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.