JO 2024 : « Notre décision finale interviendra autour de juin 2015 »

Invité de l’émission « Rugby & Cie » sur Sud Radio, le 23 septembre dernier, le Président du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) est revenu sur l’idée d’une candidature française pour 2024 mais aussi sur la récente attribution de plusieurs événements d’envergure à la France.

Selon Denis Masseglia, « on fait confiance à la France pour suppléer d’autres nations dans l’organisation de ces événements, comme l’Euro de basket et ou les Mondiaux de cyclisme sur piste.

C’est bien qu’on puisse montrer qu’on en est capable et qu’on a les outils pour le faire, dans l’optique des JO de 2024″.

L’Hexagone a en effet obtenu l’organisation de l’EuroBasket 2015 en lieu et place de l’Ukraine qui s’est vu retiré l’accueil de la manifestation continentale en raison de la situation politique instable dans le pays.

La France sera par ailleurs l’hôte des Mondiaux de cyclisme sur piste 2015 au cœur du Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines, sans oublier les Mondiaux de lutte 2017 dans la nouvelle Bercy Arena ou encore les Championnats d’Europe de handball féminin 2018.

Denis Masseglia - CNOSF

Concernant l’éventualité d’une nouvelle candidature olympique française, Denis Masseglia a rappelé le changement de méthode par rapport aux précédentes tentatives tricolores.

Ainsi, « pour les JO, on s’y prend différemment de ce qu’on a fait jusqu’à présent. Jusque-là, l’initiative venait d’un acteur politique local.

Il faut qu’on se demande pourquoi on a envie d’être candidat à l’organisation des Jeux. Si on ne peut pas répondre à cela, pourquoi les gens voteraient pour nous ? C’est ce qu’on bien compris les Britanniques il y a huit ans.

Notre décision finale interviendra autour de juin 2015, la date limite pour déposer une candidature étant fixée à septembre 2015″.

Que ce soit pour 1992, 2008, 2012 ou 2018, la France a toujours misé sur l’implication première de la classe politique avant de se tourner vers le Mouvement sportif.

Or, à chaque fois, le succès escompté n’a pas été au rendez-vous. Pire, la candidature hivernale d’Annecy 2018 a connu un revers historique, ne recueillant que sept voix au sein du collège électoral olympique.

Pour 2024, une première indication devrait intervenir fin 2014, début 2015 avec les conclusions de l’étude d’opportunité et de faisabilité. Les plus hautes instances politiques devraient ensuite s’exprimer « début 2015 » selon le Secrétaire d’État aux Sports, Thierry Braillard.

Illustration : Crédits – CNOSF

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.