JO 2024 : Berlin ou Hambourg ? Résumé des forces en présence

L’Allemagne n’a plus accueilli les Jeux Olympiques depuis l’Olympiade de Munich 1972 et ce, malgré plusieurs tentatives pour les JO d’été ou d’hiver.

Ambitieuse, la ville de Munich souhaitait dernièrement devenir la première Ville Olympique à organiser les Jeux d’été (1972) et d’hiver (2018 / 2022). Néanmoins, après avoir été écartée de la course par PyeongChang, hôte de l’édition 2018, la cité bavaroise a dû se résoudre à abandonner son rêve olympique à la suite d’un référendum défavorable.

Depuis, le Comité Olympique Allemand (DOSB) a décidé de se tourner à nouveau vers les Jeux d’été en misant sur 2024 ou 2028. Deux villes sont aujourd’hui en lice pour décrocher l’investiture allemande : Berlin ou Hambourg.

Les deux villes présentent des atouts intéressants mais disposent aussi de faiblesses non-négligeables. Le tableau ci-dessous résume ainsi les principales caractéristiques de Berlin et Hambourg :

Berlin Hambourg
Population 3,5 millions 1,8 million
Superficie 891,82 km² 755,26 km²
Expérience(s) olympique(s) Jeux d’été 1936 Aucune
Dernière candidature olympique Jeux d’été 2000 (éliminée au 2e tour de scrutin) Jeux d’été 2012 (le DOSB avait finalement préféré Leipzig)
Site(s) majeur(s) à construire Village Olympique Village Olympique, Stade Olympique, Centre Aquatique, Vélodrome
Implantation possible du Village Olympique Aéroport de Berlin-Tegel Hamburg-Kleiner Grasbrook (quartier du port)
Soutien populaire 52% 73%

Sur le papier, Berlin peut légitimement apparaître comme la favorite.

La capitale allemande a déjà accueilli l’événement et elle dispose d’un réel savoir-faire dans l’organisation de manifestations sportives internationales. Au cours des dernières années, la ville a ainsi accueilli la finale de Coupe du Monde de football 2006 et les Championnats du Monde d’athlétisme 2011 et elle sera prochainement hôte des Championnats d’Europe de natation.

Berlin devrait pouvoir compter sur la mobilisation d’infrastructures connues et reconnues pour faire des Jeux, une vitrine de sa modernité.

De son côté, Hambourg est une ville qui souhaite développer encore davantage la pratique sportive. L’organisation des JO serait une véritable consécration et un tremplin évident pour accroître la renommée internationale de la ville.

La ville pourrait par ailleurs s’appuyer sur l’expérience de Kiel pour organiser les compétitions de voile.

Berlin 2024 - Stade Olympique - vue nocturne

Dans les deux cas, la majorité de la classe politique semble adhérer à l’idée de présenter une candidature mais Hambourg dispose, pour l’heure, d’un avantage certain sur sa rivale : le soutien populaire.

Avec un écart supérieur à vingt points, la candidature de Hambourg semble hors de portée. Avant même son dépôt officiel, la candidature dispose déjà d’un taux de soutien supérieur à 70% alors que Berlin peine à dépasser la barre symbolique des 50%.

Après avoir donné la parole à leurs citoyens, les deux villes vont prochainement communiquer leurs réponses respectives au DOSB après avoir examiné le questionnaire formulé par l’institution olympique.

Les Parlements des deux cités auront ensuite à se prononcer de manière formelle sur le soutien à apporter à une candidature (septembre pour Berlin et probablement octobre pour Hambourg).

Illustration : Crédits – Friedrich Busam / Olympiastadion Berlin GmbH

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.