Tokyo 2020 : De nouveaux changements en perspective

Les organisateurs des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2020 se veulent pragmatiques et n’hésitent pas à modifier les plans présentés initialement au Comité International Olympique (CIO) afin de sécuriser et d’optimiser l’utilisation des installations sportives.

Ainsi, après avoir apporté des modifications non-négligeables à la structure du futur Stade Olympique, Tokyo 2020 s’apprêterait à revoir sa copie concernant l’implantation du site dédié aux épreuves de voile.

Tokyo 2020 - Marina Olympique de Wakasu

En effet, la Marina Olympique de Wakasu ne conviendrait plus aux organisateurs, la proximité des couloirs aériens d’atterrissage et de décollage de l’aéroport Haneda pouvant poser quelques difficultés au moment des Jeux, notamment pour les retransmissions télévisées effectuées depuis des hélicoptères.

Pour palier à cette éventualité, les organisateurs japonais envisageraient, selon le quotidien « The Yomiuri Shimbun », de déplacer les épreuves de voile vers le Inage Yacht Harbor à Mihama Ward (Chiba), soit à 25 kilomètres du Village Olympique, contre 10 seulement pour le site actuel.

Outre les coûts d’aménagement de ce nouvel équipement, Tokyo 2020 et les autorités locales – en particulier le Gouvernement Métropolitain de Tokyo – devraient assurer la liaison routière entre le Village des Athlètes et le Inage Yacht Harbor.

Cela pourrait toutefois poser des problèmes logistiques et aurait pour conséquence d’aggraver « les conditions de circulation sur les routes le long de la baie de Tokyo, routes qui connaissent déjà une lourde congestion durant les vacances d’été avec un nombre important de véhicules se rendant vers le Tokyo Disney Resorts à Urayasu, dans la Préfecture de Chiba ».

Au-delà du site des compétitions olympiques de voile, d’autres installations pourraient connaître des changements quant à leur planification. Ainsi, le parcours de canoë pourrait également être déplacé. Les arènes dédiées au basket-ball et au badminton pourraient quant à elles ne jamais voir le jour, les organisateurs souhaitant utiliser des infrastructures existantes.

Ces différents changements témoignent, non pas d’une impréparation – le dossier de candidature de Tokyo 2020 ayant été salué pour sa technicité – mais bien d’une planification mesurée et raisonnée afin de faire des Jeux de Tokyo, un exemple en matière de développement durable et d’héritage olympique.

Illustration : Crédits – Tokyo 2020
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.