JO 2024 : « Si la Maire de Paris ne veut pas se lancer, il faudra patienter, ou imaginer plus tard, la candidature d’une autre ville »

A quelques jours de l’ouverture des Championnats d’Europe d’Athlétisme à Zurich (Suisse), l’ancien Champion du Monde du 400 mètres haies, Stéphane Diagana, a donné ses impressions sur une éventuelle candidature olympique de la France pour 2024.

Celui qui est devenu l’un des commentateurs sportifs de France Télévisions, a ainsi évoqué la question pour le site « France Antilles ».

Paris 2024 - Stéphane Diagana
(Crédits – Site officiel de Stéphane Diagana)

A la question de savoir si « la France a réellement envie de cette candidature », Stéphane Diagana dresse un constat simple, à quelques mois de la clôture de l’étude d’opportunité et de faisabilité d’un projet olympique.

« Les candidatures sont avant tout portées par les villes. A ce jour, la Maire de Paris n’a pas vraiment montré son envie d’accueillir les Jeux.

Si elle ne veut pas se lancer, il faudra patienter ou imaginer plus tard, la candidature d’une autre ville.

Peut-on proposer quelque chose d’attractif, d’utile et de raisonnable en termes de budget ? Nous y travaillons.

Alors que nous sommes en pleine réflexion sur les rythmes scolaires, cette candidature serait une belle opportunité pour lier le sport, l’éducation mais aussi l’écologie.

Les Jeux peuvent servir d’accélérateur ».

En lançant l’idée d’une autre candidature que celle – logique – de la capitale française, Stéphane Diagana imagine sans doute un projet porté par Lyon.

La principale ville de la région Rhône-Alpes, candidate aux JO d’été 1968, pourrait apparaître comme un choix alternatif. Encore faudrait-il que la ville ait une réelle envie et se donne en conséquence les moyens et la capacité pour candidater et pour accueillir un tel événement. Pour l’heure, seules des déclarations d’intention ont été formulées par le Maire, Gérard Collomb.

Quoiqu’il en soit, le Mouvement sportif français mise davantage sur les chances de Paris pour représenter la France à l’échelle internationale. Mais les doutes de la Maire de Paris, Anne Hidalgo, devront rapidement être dissipés avec une première présentation chiffrée des coûts éventuels d’une candidature et de l’organisation des JO.

Fin 2013, un autre ancien athlète, Guy Drut, avait fait un constat des plus critiques à l’égard de la France. Membre du Comité International Olympique (CIO), celui-ci avait en effet mis en cause la capacité de l’Hexagone à organiser l’événement olympique.

« Il ne faut pas rêver. Ça fait deux fois que je fais partie de la Commission d’évaluation, pour les JO 2016 et 2020, j’ai parcouru pas mal de villes.

Je ne sais pas si la France, aujourd’hui, est capable d’organiser des Jeux ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.