PyeongChang 2018 : Lancement des travaux du pôle glace

En mars dernier, les organisateurs des prochains Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver avaient franchi une étape cruciale dans les préparatifs d’aménagement des sites.

En effet, ils avaient officiellement lancé les travaux du Centre Olympique des sports de glisse, le premier du genre en Corée du Sud.

PyeongChang 2018 - travaux pôle glace

Il y a quelques jours, un nouveau pas a été franchi, avec les premiers coups de pioche liés à la construction des sites du futur pôle glace de PyeongChang 2018.

A cette occasion, une cérémonie officielle fut organisée en présence des principaux représentants des autorités locales et nationales ainsi que du Comité d’Organisation des JO 2018. Près d’un millier de personnes avaient ainsi été conviées à cette manifestation.

Dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques, le complexe sportif de Gangneung accueillera les épreuves de curling (patinoire existante), ainsi que de patinage artistique, patinage de vitesse, short-track et hockey-sur-glace.

Les sites prévus pour ces différentes épreuves – dont le coût est aujourd’hui estimé à 425 millions de dollars (314,25 millions d’euros) – doivent être achevés d’ici octobre 2016, avant l’organisation de tests fin 2016, début 2017.

PyeongChang 2018 - patinoire curling

Concrètement, l’arène de curling existante (3 500 places), doit connaître un réaménagement permettant notamment un accroissement de sa capacité.

La patinoire couverte de Gangneung a déjà une expérience non-négligeable en matière d’événements sportifs internationaux.

Elle a ainsi organisé des épreuves dans le cadre des Jeux Asiatiques d’hiver 1999, les Championnats des quatre continents de patinage artistique (2005), les Championnats du Monde de short-track (2008), et les Mondiaux de curling féminin (2009).

PyeongChang 2018 - patinoire patinage de vitesse

En ce qui concerne le patinage de vitesse, les organisateurs ont prévu l’aménagement d’une patinoire de 8 000 places.

PyeongChang 2018 - patinoire patinage artistique et short track

Pour les épreuves de patinage artistique et de short-track (patinage sur piste courte), PyeongChang 2018 va ériger une patinoire d’une capacité de 12 000 places.

Conçue à la fois pour les entraînements et les compétitions (deux patinoires), cette infrastructure deviendra par la suite, un nouveau complexe sportif de la région.

PyeongChang 2018 - patinoire 1 hockey sur glace

Une patinoire de 10 000 places doit être construite pour les épreuves masculines de hockey-sur-glace.

Afin de garantir une utilisation optimale des sites sportifs et un héritage majeur pour la population, les organisateurs envisagent de démanteler l’installation à l’issue des Jeux. La patinoire serait alors reconstruite à Wonju (300 000 habitants) et deviendrait une place forte pour les équipes sportives locales.

PyeongChang 2018 - patinoire 2 dames hockey sur glace

Enfin, l’arène dédiée aux matchs féminins de hockey-sur-glace, pourra accueillir jusqu’à 6 000 spectateurs.

Son architecture singulière, qui n’est pas sans rappeler celle du Centre Aquatique des Jeux d’été de Londres 2012, devrait sans nul doute marquer le territoire régional.

Illustrations : Crédits – PyeongChang 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.