JO 2022 : Vers l’abandon imminent de Lviv

Sauf surprise, le 07 juillet prochain, la liste restreinte du Comité International Olympique (CIO) devrait compter la présence des candidatures d’Oslo (Norvège), Pékin (Chine) et Almaty (Kazakhstan).

Après le retrait de Cracovie (Pologne), consécutif à l’échec du référendum local, elles n’étaient plus que quatre à pouvoir prétendre organiser les Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2022.

Lviv 2022 - logo

En suspens jusqu’au scrutin présidentiel du 25 mai, la candidature de Lviv (Ukraine) n’a pas réussi à rebondir malgré l’élection d’un nouveau Président de la République, en la personne de Petro Porochenko, et un calme apparent retrouvé. De fait, Lviv 2022 devrait prochainement annoncer son retrait de la course olympique.

Interviewé par le site « Francs Jeux », la légende de la perche, Sergueï Bubka, estime que « la situation n’est pas facile. Elle n’est pas facile de manière générale en Ukraine.

Concernant Lviv 2022, nous allons décider très prochainement de l’attitude à adopter ».

Quoiqu’il en soit, même si Lviv 2022 envisageait une poursuite de l’offre olympique, cette dernière ne serait que temporaire, le CIO se trouvant devant une candidature faible techniquement, économiquement et politiquement.

Dernièrement, l’Ukraine s’était vue retirer l’organisation du Championnat d’Europe de basketball 2015. La Fédération Européenne (FIBA) avait alors motivé sa décision :

« Après un examen attentif de la situation politique et des conditions de sécurité en Ukraine, qui sont moins que favorables pour l’organisation d’un événement si important et si complexe ».

Laisser un commentaire