JO 2024 : Matteo Renzi envisage une réduction des dépenses sportives

A l’heure où Rome ambitionne de se porter candidate à l’organisation des Jeux Olympiques d’été de 2024, le Président du Conseil Italien, Matteo Renzi, s’apprête à annoncer une baisse drastique des investissements en faveur du sport.

Matteo Renzi - Italie

Ainsi, le financement de l’État devrait être raboté de 40 millions d’euros pour l’année prochaine, ce qui situerait le montant global des dotations et subventions diverses, à 411 millions d’euros.

En coulisses, le Président du Comité Olympique (CONI), Giovanni Malago, tente de convaincre Matteo Renzi de ne pas effectuer de telles coupes budgétaires.

Pour lui, le sport italien « a déjà connu des coupes importantes au cours des dernières années ».

Quoiqu’il en soit, ce projet de réduction des dépenses sportives n’est pas de bonne augure dans l’optique d’une éventuelle candidature olympique.

De fait, Matteo Renzi pourrait suivre l’exemple de l’un de ses prédécesseurs, Mario Monti, qui avait condamné la candidature aux JO 2020 en refusant d’octroyer les garanties financières et politiques au projet de la capitale italienne.

Illustration : Crédits – Page officielle Facebook

Laisser un commentaire