JO 2024 : Thierry Braillard veut « privilégier la raison à la passion »

Le nouveau Secrétaire d’État aux Sports, Thierry Braillard, s’est exprimé cette semaine sur une éventuelle candidature de la France – et plus particulièrement de Paris – l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024.

Hamilton Sabot - Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Braillard

Avec sa Ministre de tutelle, Najat Vallaud-Belkacem, Thierry Braillard veut être pragmatiques et prudents avant de soutenir un projet de candidature.

« On ne veut surtout pas se presser. Nous voulons remettre les choses à plat, car s’il y a candidature, il doit y avoir un sens à cette candidature.

On ne veut pas être candidat pour être candidat.

On veut se laisser le temps de voir ce qui a été fait par le passé, ce qui a marché, ce qui a moins marché, également consulter car si candidature il y a, elle devra se faire avec beaucoup de concertation.

Je n’ai aucun a priori. J’ai appris avec le temps, quand on a des fonctions politiques, à privilégier la raison à la passion.

J’ai connu de très près, en étant élu régional, la candidature d’Annecy pour les Jeux Olympiques d’hiver et je pense que voilà ce qu’il ne faut pas faire. Prenons le temps avant de savoir ce que l’on fait véritablement ».

Illustration : Crédits – Ministère des Sports
– Le gymnaste Hamilton Sabot (à gauche), la Ministre Najat Vallaud-Belkacem et le Secrétaire d’État aux Sports, Thierry Braillard (à droite) en visite à l’INSEP, jeudi 10 avril

2 pensées

  1. Un discours dans la même lancée que les précédents (sous l’ancien gouvernement). Le projet semble encore au niveau d’étude. On ne peut pas leur reprocher d’être prudents et réfléchis, au moins, c’est une bonne chose.

    Ce qui est dommage, c’est la réserve dont fait preuve M. BRAILLARD… Si la raison est privilégier, en principe la candidature n’a pour ainsi dire aucune chance, entre les coûts, les investissements, les travaux, l’héritage à assurer, nul doute que personne ne voudrait risquer autant, même si cela répond à un projet national à long terme.

    Le bon côté des choses, c’est que toutes les parties prenantes ont semble-t-il comprises que la dernière candidature pour 2018 à été un fiasco complet du début à la fin, et ils ont visiblement compris les problèmes majeurs… Après avoir touché le fond, on ne peut que remonter à la surface comme on dit… J’espère qu’on en saura davantage dans les semaines à venir sur cette candidature et sur l’opinion qu’en a le gouvernement.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.