Sotchi 2014 : Les Paralympiques au coeur de la crise ukrainienne

Les Jeux Paralympiques s’ouvrent ce soir à Sotchi (Russie). A 20h14, heure locale (17h14 en France), les délégations commenceront à pénétrer au cœur du Stade Olympique Fisht bordant la Mer Noire.

Mais malgré les festivités annoncées et qui promettent, comme pour la Cérémonie d’ouverture des JO il y a un mois, d’être grandioses, l’édition 2014 des Jeux Paralympiques aura une saveur particulière.

Otage de la situation ukrainienne et de la crise opposant l’Union Européenne et les États-Unis à la Russie, la Cérémonie des Jeux Paralympiques va être boycottée par plusieurs délégations diplomatiques.

Ainsi, le Royaume-Uni ne compte pas être représenté dans le Stade Olympique, de même que la France.

Ce vendredi matin, le Ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, a en effet précisé que les Ministres français « ne seront pas là. Qu’il y ait des Ministres français là-bas, cela aurait été très inopportun ».

De fait, ni la Ministre des Sports, Valérie Fourneyron, ni la Ministre délégué aux personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti ne feront le déplacement jusqu’à Sotchi.

La Ministre des Sports devait pourtant représenter l’Hexagone et effectuer une visite du Village Paralympique de Rosa Khutor avec les membres de la délégation française. Elle devait en outre remettre les médailles aux vainqueurs de la descente, samedi matin.

Langage diplomatique oblige, Laurent Fabius, a tenté de motiver cette décision par le fait qu’il ne s’agissait en aucun cas d’un boycott français…

« Nous prenons une attitude qui me paraît très raisonnable. Car il n’est pas question de pénaliser les athlètes.

Ils ont travaillé dans des conditions très difficiles pour être présents là-bas. Ils ont travaillé pendant des mois et des mois. Il est normal qu’ils puissent concourir ».

Comme il fallait s’y attendre, le Président du Comité International Paralympique, Philip Craven, a tenu à s’exprimer sur l’absence de Ministre français et a fait part de sa déception.

« Je suis très déçu, essentiellement pour les athlètes qui sont ici. Je suis très proche de la France puisque ma femme est française.

Si j’étais athlète, je me dirais que [les Ministres français] ne traitent pas de sport, mais qu’ils parlent de politique. Je suis donc très déçu pour les athlètes français.

Mais vous savez, les politiques font leur travail, les athlètes font leur travail et nous, nous sommes ici pour le sport ».

Une manière de replacer l’événement pour ce qu’il est avant tout, à savoir une grande manifestation sportive.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.