JO 2024 : Le Président de l’Assemblée Nationale réitère son soutien

Alors que les deux principales prétendantes à la Mairie de Paris ont, l’une et l’autre, affiché une certaine prudence, le Président de l’Assemblée Nationale, Claude Bartolone, a réaffirmé son soutien à une candidature olympique de la France.

Claude Bartolone - JO Paris 2024

Dans une interview pour le site économique « La Tribune », l’ancien Président du Conseil Général de Seine-Saint-Denis estime ainsi qu’il est « vital d’avoir des projets fédérateurs » à l’échelle du Grand Paris.

« Je suis attentif […] aux réflexions du Comité National Olympique (CNOSF) pour une éventuelle candidature aux JO.

Nous avons besoin de ces événements [Exposition Universelle / JO] pour unifier notre projet métropolitain, pour donner une date, un horizon aux Parisiens.

Ce sont des symboles et des accélérateurs du Grand Paris ».

Pour Claude Bartolone, une candidature tricolore et une éventuelle victoire olympique, auraient une répercussion internationale, et signeraient le retour de la France sur la scène mondiale.

« Le signal envoyé au monde par Shanghai, Pékin ou Barcelone avec ces événements, c’était leur entrée dans un nouveau monde.

Je suis persuadé que nous aurons les Jeux en 2024 ou en 2028. Si c’était en 2024, ce serait génial, ce serait le centenaire des derniers Jeux à Paris et le message sera clair : ‘la France est de retour' ».

Illustration : Crédits – Page officielle Facebook

3 pensées

  1. Centenaire olympique de 1924? La France de retour? J’ose espérer que Claude Bartolone sera très loin du comité de candidature, et gardera ses naïfs arguments pour ses réunions de quartiers. Le cio n’est pas romantique, et va là où les investissements pleuvent et où la réussite économique est au rendez-vous. En 2005, Bertrand Delanoé terminait son discours par un » Paris a besoin des jeux! » tandis que Sebastian Coé invitait le monde à venir vivre ses rêves à Londres. Si le cio était sensible, nous aurions assisté au Jeux du Centenaire 1996 à Athènes. Dont act

Laisser un commentaire