JO 2022 : Oslo, favorite des bookmakers

Sur le plan technique, la candidature d’Oslo (Norvège) fait figure de favorite depuis son officialisation. La capitale norvégienne dispose en effet d’infrastructures performantes et d’une réelle ferveur populaire pour les sports d’hiver.

Désormais, la ville fait aussi figure de favorite auprès des traditionnels bookmakers. Les parieurs de « PaddyPower » misent en effet sur la candidature d’Oslo pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2022 à 5 contre 2.

PaddyPower - Oslo 2022

Cette place était la même pour Stockholm mais le retrait de la capitale suédoise pourrait bien rabattre les cartes à la faveur des outsiders.

Ainsi, Almaty (Kazakhstan) arrive en deuxième position (3 contre 1), bénéficiant d’infrastructures déjà construites et d’un budget maîtrisé. La ville devance Pékin (Chine) à 5 contre 1. La capitale chinoise dispose d’une solide expérience olympique avec l’héritage des sites des JO d’été 2008.

Cracovie (6 contre 1) arrive en quatrième position, affaiblie par le concept transfrontalier avec la Slovaquie. Enfin, Lviv (Ukraine) ferme la marche. La ville se trouve fragilisée par la crise politique et institutionnelle ukrainienne et recueille par conséquent une côte de 8 contre 1.

3 pensées

  1. Des indices assez logiques aux vues des événements récents et de la qualité des infrastructures.

    Comme on le pensait, les pays Scandinaves sont favoris. C’était assez évident. C’est cohérent de trouver ensuite les asiatiques, avec d’abord Amalty (pour des raisons à la fois techniques et symboliques) puis Pékin. Et les 2 candidates d’Europe de l’Est en queue de peloton, assez logique également. Lviv m’a l’air très mal partit pour résister aux tensions. Si le pays n’est pas unifié et que le Gouvernement n’est pas stable, ça va être intenable, d’autant plus dans une ville de la moitié Ouest… Quant à Cracovie, c’est dommage que ses estimations des coûts soulèvent tant de doute, car sinon ce serait une superbe candidate. Mais cette alliance avec la Slovaquie n’était peut-être pas la meilleure des stratégies possibles…

    Plus que 3 semaine avant les dépôts des candidatures, je me demande si les 5 villes le feront…

    1. J’en doute très fort, Oslo (pas sûr avec ses habitants aussi bien locaux que nationaux), Lvov (Crise Nationale), Cracovie (Idée pas claire), Pékin ( même, si infrastructure existante, risque de gigantisme, jo 2008 et joj 2014), Almaty (Risque de problème à la Sochi 2014 = Dictature les problèmes d’infrastructure en moins). Bref pour moi seuls, Oslo, Almaty et Cracovie serait légitime.

Laisser un commentaire