JO 2022 : Cracovie veut rassurer sur le niveau des dépenses

Après le gigantisme de Sotchi, les organisateurs des prochains JO d’hiver seront-ils plus exigeants et plus prudents quant aux dépenses à effectuer pour accueillir l’événement ?

En attendant l’organisation des Jeux de PyeongChang en 2018, les Villes Requérantes pour l’édition 2022 font preuve d’une certaine rigueur et déploient un argumentaire similaire à savoir celui d’une maîtrise des coûts budgétaires.

Ainsi, avec un budget global estimé à 5 milliards d’euros, Cracovie (Pologne) veut convaincre de la pertinence de son projet axé autour de sites sportifs existants ou en cours de construction.

De fait, 600 à 800 millions de zloty (144,5 à 193 millions d’euros) devraient être mobilisés pour aménager les sites des compétitions olympiques. Concernant les Villages des Athlètes, ces derniers ne sont pas pris en considération dans les calculs officiels puisque la construction devrait être confiée à un partenariat public-privé.

Dès lors, selon Kazimierz Barczyk, président de l’Association des municipalités et districts de la Petite Pologne, l’édification de nouvelles installations au cœur de l’Académie d’Éducation Physique de Cracovie, coûterait quelques 180 millions de zloty (43,35 millions d’euros). Ces équipements pourraient être utilisés pour les compétitions olympiques de patinage de vitesse et de curling.

Tremplins de saut à ski de Zakopane - Cracovie 2022

En périphérie de Cracovie, le stade de ski alpin de Zakopane devrait bénéficier d’une rénovation à hauteur de 60 millions de zloty (14,45 millions d’euros) pour en faire un véritable circuit olympique tandis que la colline des tremplins de saut à ski aurait elle aussi besoin d’une enveloppe budgétaire de 60 millions de zloty.

La même somme devrait être débloquée pour financer la modernisation du stade de biathlon de Kościelisko et 20 millions pour la piste de snowboard de Jurgów (4,82 millions d’euros).

Enfin, un investissement de 180 millions de zloty (43,35 millions d’euros) pourrait être décidé pour l’aménagement d’une piste de bobsleigh. Cette installation pourrait être édifiée à Myślenice.

Pour Kazimierz Barczyk, la grande force de la candidature polonaise réside dans le fait que « pour la première fois dans l’Histoire, les Carpates, habités par 200 millions d’Européens, peuvent accueillir la grande fête des sports d’hiver.

Ce serait un hommage et un défi pour la Pologne et la Slovaquie au cœur de l’Europe centrale et orientale.

Pour Cracovie et pour sa région mais aussi pour le pays tout entier, nous sommes face à une occasion historique ».

La Présidente de Cracovie 2022, Jagna Marczulajtis-Walczak, avait déjà souligné le caractère unique de la candidature polonaise au cours d’une interview exclusive pour « Sport & Société ».

Illustration : Crédits – Zakopane.cos.pl

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.