JO 2022 : Le Gouvernement norvégien rejette l’option du Village Olympique à Kjelsrud

Le Gouvernement norvégien sera particulièrement attentif aux dépenses engagées pour l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2022.

Car même s’il ne s’est pas encore prononcé sur l’octroi des garanties financières indispensables à la poursuite de la candidature d’Oslo, le Gouvernement a d’ores et déjà mis un bémol sur l’un des projets, en rejetant l’idée d’implanter le Village des Athlètes à Kjelsrud.

Village Olympique - projet de Kjelsrud

Ainsi, malgré la volonté exprimée par les partisans d’Oslo 2022, l’État ne financera pas le surplus que représente l’option Kjelsrud par rapport à Økern.

Les élus municipaux n’avaient jamais caché le coût plus élevé d’un aménagement de Kjelsrud, Hallstein Bjercke, Commissaire à la Culture et à l’Industrie indiquant toutefois que « l’aménagement est faisable sur les deux sites qui ne présentent pas de faiblesses majeures.

Nous sommes convaincus que les deux espaces pourraient bien répondre aux attentes des Jeux Olympiques ».

Le Village Olympique devrait donc être validé pour Økern, ce qui permettra une économie – théorique – de l’ordre de 2,5 milliards de couronnes norvégiennes, soit 297,5 millions d’euros.

Okern

Malgré ce revers, Hallstein Bjercke ne souhaite pas maintenir l’option de Kjelsrud avec un financement intégral de la municipalité.

Ainsi, bien que « la ville ait voulu Kjelsrud, nous ne pouvons pas engager des coûts supplémentaires pour Oslo, quand l’État n’est pas prêt à considérer cela comme une opportunité unique pour le développement et l’expansion du quartier ».

Illustration : Crédits – Oslo 2022
– Projet de Village Olympique à Kjelsrud (Cabinet d’architectes SNØHÆTTA)
– Projet de Village Olympique à Økern

2 pensées

  1. Tout ça sent malheureusement le roussi …

    L’échéance pour la remise des dossiers de candidature approche à grand pas, et le pays ne semble toujours pas fixé… Et cet élément ne joue pas en faveur d’Oslo non plus !

    Si le site du Village olympique n’est pas rapidement défini, il en sera fini d’Oslo 2022, ce qui est dommage puisqu’elle était favorite… Mais on ne peut pas reprocher à un gouvernement d’être raisonnable… Même si en final, la candidature inutile sera très coûteuse (comme à Sion…), en résistant jusqu’au vote final, le projet a au moins une chance de rapporter des sous, comme c’était le cas avec Madrid 2020.

    1. L’option Kjelsrud semble définitivement écartée, le Gouvernement ayant rejeté un financement et les élus municipaux ne souhaitant pas assurer seuls le coût d’un tel équipement.

      La position de favorite d’Oslo pourrait convaincre le Gouvernement et le Parlement de s’engager pleinement dans la candidature. Je n’imagine pas l’inverse !

Laisser un commentaire