JO 2024 : L’Australie ne présentera pas de candidature

Malgré les ambitions affichées – notamment sur Facebook – par la ville de Brisbane, l’Australie ne devrait pas présenter de candidature olympique au cours des prochaines années.

En marge d’une réunion du Conseil Olympique d’Asie, le vice-président du Comité International Olympique (CIO), John Coates, a ainsi affirmé que son pays serait fort probablement absent du processus de sélection des Villes Hôtes, au moins pour la décennie à venir.

John Coates

En septembre 2013, peu de temps après l’élection du nouveau Président de l’institution olympique, John Coates avait exprimé ses craintes et un point de vue déjà bien tranché :

« C’est un projet qui nécessite la mobilisation d’au moins 75 millions de dollars (54,8 millions d’euros).

C’est beaucoup d’argent et je préférerais voir cette somme aller vers le développement de la pratique sportive ».

Selon lui, le coût élevé des offres serait en effet un obstacle majeur, surtout lorsque l’on sait qu’une candidature a peu de chance d’aboutir à la première tentative.

Les derniers exemples pour les Jeux d’été en sont une illustration parfaite : Tokyo a bataillé pour obtenir l’Olympiade 2020 après son échec pour 2016. Les Britanniques ont aussi connu des échecs (Birmingham 1992, Manchester 1996 et 2000…) avant de décrocher les Jeux de Londres 2012 de même que les Chinois avant l’édition de 2008 (Pékin 2000).

Seul le Brésil fait exception, mais l’appel du « nouveau monde » fut sans doute trop fort pour les membres du CIO qui n’avaient jusqu’alors jamais désigné une ville sud-américaine.

Sydney 2000

A l’inverse, une nouvelle candidature australienne devrait convaincre face à la rude concurrence internationale et ce, même si les Jeux de Sydney 2000 avait été qualifiés de « meilleure édition de l’histoire » par l’ancien Président, Juan Antonio Samaranch.

Il faudra donc patienter avant de revoir la flamme olympique embraser le ciel australien. L’île-continent sera peut être de retour pour l’échéance 2028 ou plus logiquement pour celle de 2032

Illustrations : Crédits – IOC Flickr / R. Juilliart
Advertisements

3 Thoughts

  1. Le Brésil a aussi largement échoué avant de décrocher 2016. Brasilia fut un temps candidate pour 2000 et Rio ne fut pas finaliste pour 2004 et 2012.

    L’Australie a gagné à sa 3e tentative après les échecs de Brisbane 1992 et de Melbourne 1996.

    Quant à Athènes, elle a mordu la poussière face à Atlanta, avant de battre Rome pour 2004.

    Pour le Japon, il faut aussi ajouter les défaites de Nagoya pour 1988 et d’Osaka pour 2008. Osaka qui devait aussi être de la partie pour 2004 mais qui avait dû renoncer, en raison d’un violent temblement de terre à Kobe en 1995.

    Pour 2024, si la France, la Turquie, l’Italie, l’Allemagne, l’Azerbaïdjan, l’Espagne, le Qatar, les Etats-Unis, la Russie, l’Afrique du Sud devaient être candidats, tous ces pays auraient connu l’échec au moins une fois auparavant.

    Voici la liste de leurs échecs récents:

    FRA Paris 1992, Lille 2004, Paris 2008, 2012 (+Hiver 2018)
    TUR Istanbull 2000, 2004, 2008, 2012, 2020
    ITA Milan 2000, Rome 2004, 2020 (Rome fut un temps candidate pour 2020)
    GER Berlin 2000, Leipzig 2012 (+Hiver 2018 et abandon pour Hiver 2022)
    AZE Bakou 2016, 2020
    ESP Séville 2004, 2008, Madrid 2012, 2016, 2020 (+Hiver 2010 et 2014 avec Jaca)
    RUS Saint-Pétersbourg 2004, Moscou 2012
    QAT Doha 2016, 2020
    USA NYC 2012, Chicago 2016
    RSA Le Cap 2004

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s