Sotchi 2014 : Après les attentats, « nous avons perdu quelques milliers de spectateurs »

Après deux attentats – qui avaient été précédés d’autres attaques terroristes au cours des dernières semaines -, les autorités russes se trouvent dans une situation particulièrement délicate à quelques semaines de l’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver.

Car malgré la mobilisation de moyens sans précédent, la Russie craint plus que jamais que des organisations terroristes ne prennent pour cible les JO de Sotchi 2014, une vitrine pour le pays sur la scène internationale.

D’ores et déjà, Alexeï Malachenko, expert russe du Centre Carnegie, estime qu’après « cette série d’explosions, nous avons perdu quelques milliers de spectateurs qui ne viendront pas à Sotchi ».

Mais surtout, il précise que « nous ne savons pas où et quand il y aura des explosions, mais personne ne doute que cela se produira encore ».

Ce sentiment de panique, c’est précisément le but que s’était fixé le leader de la rébellion islamiste dans le Caucase, Dokou Oumarov.

D’ailleurs, pour le Président de l’Institut des Études Stratégiques, Alexandre Konovalov, « le plus important pour eux, c’est que les attaques fassent le plus de morts possibles pour créer un sentiment de peur et de panique ».

Laisser un commentaire