JO 2022 : Oslo met en avant « la sobriété norvégienne » par opposition au gigantisme olympique

Le Maire d’Oslo, Stian Berger Rosland, et le Commissaire à la Culture et à l’Industrie, Hallstein Bjercke, ont rédigé ce lundi un long plaidoyer en faveur de la candidature olympique norvégienne.

Publiée dans le quotidien « AftenPosten », cette tribune illustre la volonté du Comité de candidature de faire des Jeux Olympiques d’hiver 2022, une immense fête populaire.

Stian Berger Rosland

« Cette idée reflète notre concept ‘Les Jeux dans la ville’, avec des Jeux devant votre porte, près de chez vous.

Ce ne sont pas des Jeux Olympiques où nous construirons des installations loin des sentiers battus et qui ne concerneraient que quelques privilégiés.

Les Jeux Olympiques en Norvège seront ouverts à tous ».

Outre la compacité des sites de compétitions, les promoteurs d’Oslo 2022 souhaitent également que les Jeux soient l’illustration parfaite de l’engouement de la population pour les sports d’hiver.

Une manière d’assurer le Mouvement Olympique de stades pleins « quelque soit les résultats obtenus par nos athlètes », car pour le Maire et le Commissaire, les Norvégiens sont « un public fidèle, un public qui apprécie ces moments partagés ensemble ».

Mais au-delà de cette volonté affichée, Oslo 2022 base son message sur la traditionnelle « sobriété norvégienne », par opposition au gigantisme olympique constaté au cours des précédentes éditions hivernales et estivales.

Hallstein Bjercke

« Les JO 2022 seront un festival basé sur la coopération, le volontariat et la modestie, loin du gigantisme. Nous ne sommes pas dans une spirale des coûts. […]

Notre longue tradition du volontariat sera un véritable fil conducteur. Tout le monde devra retrousser ses manches et nous y parviendrons.

La sobriété est une valeur dont nous devons être fiers et dont nous pensons qu’elle aura un écho bien au-delà des frontières de la Norvège. C’est l’exemple des transports en commun que nous utiliserons pour aller aux stades ou des économies d’apparat pour promouvoir les grandes manifestations sportives« .

Enfin, Stian Berger Rosland et Hallstein Bjercke s’engagent sur un point bien précis :

« Si nous accueillons les Jeux Olympiques en Norvège, la tolérance et la modération seront un point de départ.

Ce sont des valeurs sur lesquelles nous ne transigerons pas ».

Illustrations : Stian Berger Rosland et Hallstein Bjercke (Crédits – Nyebilder.no)

Laisser un commentaire