JO 2024 : Le Canada pourrait renoncer à présenter une candidature

La ville de Toronto ne devrait pas être candidate à l’organisation des Jeux Olympiques d’été de 2024.

C’est du moins l’avis d’un ancien dirigeant de la candidature de Toronto 2008, interrogé par le « Toronto Sun ».

Ainsi, Both Henderson estime qu’un projet portant sur l’échéance 2028 aurait plus de chances de remporter les suffrages des Olympiens.

En effet, « ce que la plupart des gens ne réalisent pas, c’est que le CIO considère l’Amérique du Nord et du Sud comme un même continent. Maintenant, il peut toujours y avoir des surprises ».

Toronto

De fait, la victoire de Rio de Janeiro (Brésil) pour 2016 ainsi que l’obtention de l’édition 2020 par Tokyo (Japon), ne garantiraient aucunement un retour des Jeux en Amérique du Nord pour 2024.

Selon lui, « si le CIO était allé à Istanbul ou Madrid en lieu et place de Tokyo, alors Toronto aurait pu avoir une bien meilleure chance pour 2024. Mais aujourd’hui, je prédis que les JO d’été 2024 iront à l’Europe ».

Le Canada pourrait donc se détourner de l’édition de 2024 et miser davantage sur celle de 2028. Une décision des instances olympiques et sportives du pays sera de toute façon prise avant la fin de l’année 2014.

Après avoir organisé les Jeux d’hiver de Vancouver 2010, le Canada accueillera en 2015 un événement majeur sur la scène sportive américaine, à savoir les Jeux Panaméricains.

Ces derniers se dérouleront d’ailleurs… à Toronto. Un bon moyen de préparer les sites, les infrastructures et le calendrier avant le dépôt d’une éventuelle candidature olympique.

Illustration : Crédits – Wikipedia

7 pensées

  1. C’est exactement ce que je pense depuis la désignation de Tokyo. L’Amérique du Nord n’a quasiment aucune chance pour 2024. Le continent américain aura les Jeux en 2016. Le CIO n’est pas la FIFA. Il n’y a pas de division entre Amérique du Nord et du Sud, dans l’esprit d’un membre du CIO. De plus, comment justifier de retourner aux États-Unis pour la 5e fois et de dire une nouvelle fois non à la France ou à la Turquie, par exemple? Je suis Canadien et je ne pense pas que le CIO souhaite revenir aussi vite chez nous après Vancouver.

    De plus, le CIO souhaite voir les JO en Afrique. Une désignation de l’Amérique du Nord en 2024 repousserait l’organisation des JO en Afrique à 2032 au mieux, car il serait irréaliste de penser que les Jeux d’été soient absents du continent européen pendant 20 ans (2012-2032). L’ADN du CIO reste profondément européen.

    Et si 2024 devait échapper à l’Europe, je pense bien plus à l’Afrique qu’à l’Amérique du Nord. Et si l’Afrique devait obtenir l’organisation des Jeux de 2024, il est certain que 2028 irait en Europe. Donc pas avant 2032 en Amérique du Nord.

    Le Canada, tout comme les États-Unis, devraient s’abstenir pour 2024.

    1. Je suis également d’accord.

      Jamais les JO n’ont été absent d’Europe plus de 12 ans. 12, c’est vraiment le « maximum » que les CIO semble se fixer (par exemple, c’est le temps entre Rome 60′ et Muncih 72′, Moscou 80′-Barcelone 92′-Athènes 2004. Entre l’attachement du mouvement olympique pour l’Europe, la proximité du siège du CIO, et la demande assez importante à chaque olympiade (la dernière fois qu’aucun pays d’Europe n’a candidaté, c’était……… durant les 3 JO des années 1980, il me semble ^^), particulièrement avec les pays d’Europe centrale et de l’Est qui veulent leurs 1ers JO…

      Vu la concurrence coriaces qui s’annoncent pour 2024 : plusieurs villes européennes, l’Afrique qui veut faire son entrée… Si on ajoute à cela USA et Canada c’est très dangereux. Surtout que l’Europe et l’Afrique ont de très bonnes chances… Cette décision de repousser à 2028 serait judicieuse !

      Mais d’un autre côté, si seul le Canada renonce pas les USA, cela pourrait jouer en la faveur d’un vote américain qui serait le seul pays candidat du continent… Mais bon, 8 ans après Rio, il est vrai que ça semble un peu utopiste.

      En revanche, après que l’Afrique soit entrée dans la course, ce sera vraiment difficile de faire des pronostics. Tous les continents les voudront, et possible que cela ait une incidence sur les candidatures européennes, qui pourraient (à termes) être sélectionnées moins souvent… Mais on n’en est pas là ^^

      2024 sera pour l’Europe ou l’Afrique.
      2028 pour l’Amérique, Europe/Afrique (selon le résultat de l’édition précédente) et ne pas négliger l’Océanie (qui peut faire son retour un jour !)
      2032, difficile de prévoir d’ores et déjà…

      1. Je partage ton opinion sur le fait qu’à l’avenir, l’Europe devra partager le gâteau avec davantage de concurrents (l’Inde, l’Indonésie, la Malaysie, le Qatar, l’Afrique du Sud, la Chine à nouveau, le Mexique…).

        J’ai déjà émis mon opinion pour l’Amérique du Nord. Je crois fermement que Paris a toutes ses chances pour 2024 et que c’est vraiment l’opportunité à saisir. Mais attention à Istanbul! Je ne crois pas trop aux chances de l’Allemagne (qui ne semble pas avoir de véritable volonté d’y aller), de l’Italie, de la Russie, et encore moins à un come-back espagnol.

        J’étais toujours été partisan du fait que même si Paris a perdu pour 2012, c’est vraiment passé très proche de les obtenir Paris n’a perdu que par 4 voix et a réussi à fédérer 50 voix au dernier tour, ce qui n’est pas rien. C’est l’une des victoires les plus serrées de l’histoire olympique. Athènes, Beijing, Rio et Tokyo ont gagné avec des marges nettement plus confortables que Londres. Preuve que de nombreux membres du CIO voulaient voir les JO en France. On l’oublie trop souvent.

        Avec un dossier béton capable de mobiliser la population du pays, une présentation impeccable, un comportement exemplaire sans être pour autant naïf, une forte dose d’humilité et d’écoute, une équipe capable de parler à l’internationale, une classe politique mobilisée mais en soutien et non trop à l’avant-scène, un zest de glamour à la française sans trop exagérer ce côté-là et surtout une volonté ferme d’aider au développement de l’olympisme et du CIO, alors Paris serait redoutable.

        Je suis aussi très proche de tes prédictions. Et si l’on ajoute les JO d’hiver:

        2022 Europe
        2024 Afrique ou Europe (avec une nette préférence pour l’Europe)
        2026 Asie ou Amérique du Nord
        2028 Afrique ou Europe
        2030 Asie ou Amérique du Nord
        2032 Amériques ou Asie/Océanie

        Le problème de l’Océanie, c’est qu’il n’y a que l’Australie qui peut vraiment candidater. Et il ne faut pas oublier que l’avenir du CIO est surtout en Asie. On le voit déjà avec les victoires récentes de Beijing, Singapour, Nanjing, PyoengChang et Tokyo. La Chine fourbit ses armes pour 2022 et plus sûrement encore pour 2026. Le Kazakhstan me semble aussi une future option pour les JO d’hiver.

        Les prochains choix du CIO seront cornéliens.

Laisser un commentaire