JO 2024 : Exit l’option mexicaine, la ville de San Diego revient dans la course et estime l’organisation des Jeux à 7,5 milliards d’euros

Durant plusieurs mois, la ville américaine de San Diego (Californie) s’était associée à celle de Tijuana au Mexique, afin de présenter au Comité Olympique des États-Unis (USOC), un projet de candidature pour les Jeux d’été de 2024.

Toutefois, la Charte Olympique ne permettant pas l’organisation de l’événement de manière binationale, les deux cités ont dû se résoudre à abandonner leur rêve commun, malgré une tentative de séduction auprès de Mitt Romney, « sauveur » des Jeux d’hiver de Salt Lake City 2002 et ex-candidat Républicain à l’élection présidentielle.

Néanmoins, il semble que la ville de San Diego n’ait pas dit son dernier mot, puisque la ville envisage désormais de se lancer seule dans la course interne.

Reprenant l’idée de son prédécesseur à son compte, le Maire, Bob Filner, a chargé l’un des responsables de la « San Diego Economic Development Corporation », Vincent Mudd, de constituer une Commission préparatoire afin d’établir des plans et des données crédibles pour convaincre l’USOC et le cas échéant, le Comité International Olympique (CIO).

Bien que les Cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux puissent avoir lieu au sein du Qualcomm Stadium (70 500 places), San Diego ne possède pas encore toutes les infrastructures adéquates à l’accueil d’un tel événement et ce, malgré l’existence de nombreuses installations sportives au niveau universitaire.

Qualcomm Stadium - San Diego

Dès lors, les autorités estiment à 10 milliards de dollars (7,5 milliards d’euros), le potentiel budget de candidature de San Diego, soit 7 milliards de dollars (5,27 milliards d’euros) pour l’aménagement des sites et 3 milliards (2,26 milliards d’euros) pour la planification et les aménagements divers.

Un budget sans doute bien en deçà des efforts qu’il faudra fournir pour pouvoir réellement accueillir les Jeux dans une cité comme San Diego.

Mais avant de pouvoir détailler les dépenses et les investissements nécessaires, San Diego va d’abord devoir mobiliser 2,5 millions de dollars (1,88 millions d’euros) dans les semaines à venir, pour être en mesure de préparer de premiers rapports techniques sur la faisabilité du projet olympique. Cette levée de fonds pourrait intervenir en amont de la visite d’une délégation de l’USOC à San Diego.

En effet, avant de sélectionner une poignée de dossiers, un groupe d’experts du Comité Américain va parcourir les différentes villes ayant répondu favorablement à la demande de l’USOC.

Pour Vincent Mudd, « notre objectif est de dire au monde entier que nous avons franchi toutes les barrières et qu’en ce moment même, nous travaillons à la meilleure manière d’améliorer notre économie et de satisfaire notre communauté et notre région.

Je pense que nous avons une bonne occasion qui s’ouvre à nous, entre 2024 et 2032″.

Illustration : Le Qualcomm Stadium de San Diego (Crédits – Minerva Vazquez / Wikipédia)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.