JO 2020 : Pour le Maire d’Istanbul, les affrontements des dernières jours seront difficiles à expliquer au CIO

Depuis plusieurs jours, la Turquie fait face à de violents affrontements entre manifestants et forces de l’ordre, notamment à Istanbul, dans la capitale Ankara et à Izmir.

Portant initialement sur un projet d’aménagement d’un nouveau quartier au cœur d’Istanbul, la contestation s’est peu à peu transformée en opposition gouvernementale sur fond de crise sociale.

Candidate à l’organisation des Jeux Olympiques pour la cinquième fois de son histoire, Istanbul a longtemps misé sur la sécurité et la stabilité politique pour convaincre les membres du Comité International Olympique (CIO). Or, les récents affrontements démontrent une certaine fébrilité du régime politique au pouvoir, ce qui fait craindre le pire au Maire de la ville, Kadir Topbas, l’un des leaders de la candidature stambouliote.

« En tant que Maire d’Istanbul, un tel événement dont les images sont diffusées dans le monde entier, me désole. Comment allons-nous expliquer cela au CIO ? Avec ces affrontements, comment pouvons-nous prétendre à accueillir les Jeux Olympiques 2020 ?« 

Selon lui, le retrait des forces de l’ordre « est un geste correct, mais ce retrait est tardif. Cela aurait pu se faire beaucoup plus tôt. Dans les pays démocratiques, les gens peuvent se rassembler pour pouvoir exprimer leurs idées ! »

Dès lors, le Comité de Candidature a publié un communiqué afin de déminer le terrain diplomatique et tenter de rassurer le CIO sur les capacités d’Istanbul à accueillir un événement tel que les Jeux Olympiques :

« Istanbul 2020 surveille très attentivement l’évolution de la situation concernant les manifestations qui se déroulent à Istanbul. Bien qu’il y ait eu une amélioration à Istanbul au cours des dernières 24 heures, avec des rassemblements pacifiques, la situation reste tendue.

Par conséquent, Istanbul 2020 laisse le soin aux autorités compétentes, de commenter davantage le développement à venir des manifestations.

Cependant, malgré ces récents événements, toutes les autorités de Turquie restent unies derrière notre rêve d’accueillir pour la première fois de notre histoire, les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2020. Le slogan de notre candidature, « Un pont vers l’harmonie », illustre notre volonté commune de s’unir et de montrer au monde que nous pouvons travailler ensemble pour un avenir meilleur ».

A 96 jours de la désignation de la Ville Hôte des JO 2020, il est peut être trop tôt pour dire si cette contestation sociale est de nature à affaiblir les chances d’Istanbul, mais nul doute qu’elle aura tout de même un impact sur le choix des Olympiens.

Plus que jamais, la course pour les Jeux d’été 2020 reste ouverte. Tokyo fait figure de favorite, Istanbul arrive juste derrière tandis que Madrid est quelque peu distancée. Mais un nouveau rebondissement pourrait très bien rabattre les cartes…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.