JO 2026 : Anchorage (États-Unis) en piste pour une troisième candidature hivernale ?

C’est encore loin, mais certains pensent déjà à cette échéance : les Jeux Olympiques d’hiver 2026.

Ainsi, la Ville d’Anchorage (États-Unis) est dans l’optique de vouloir déposer un dossier de requérance au cours des prochaines années auprès du Comité International Olympique (CIO).

Le Maire de cette cité d’Alaska, Dan Sullivan, a ainsi entrepris des démarches administratives afin de constituer un Comité Préparatoire en vue d’organiser une candidature solide qui pourrait s’appuyer sur les fondamentaux des deux dernières tentatives (JO 1992 et 1994).

Anchorage

« Je me plais à penser que depuis ces échecs, nous sommes devenus une ville meilleure dans pratiquement tous les domaines » a justifié le Maire.

Ce dernier avance notamment le dynamisme démographique (près de 300 000 habitants dont 100 000 de plus qu’à la fin des années 1980 au moment des candidatures infructueuses) et des aménagements hôteliers, routiers et sportifs plus modernes.

Anchorage dispose de plusieurs infrastructures pouvant être adaptées à l’organisation d’un événement majeur : Sullivan Arena (6 400 à 8 700 places), The Alaska Dome (la plus grande structure gonflable d’Amérique du Nord), le Mulcahy Stadium (3 500 places)…

Lors de ses deux précédentes tentatives, la ville fut éliminée dès le second tour de scrutin.Le 16 octobre 1986, avec seulement cinq petites voix, Anchorage fut largement distancée pour les JO 1992 avec, il faut le dire, une concurrence des plus rudes : Albertville (France), Sofia (Bulgarie), Falun (Suède), Lillehammer (Norvège), Cortina d’Ampezzo (Italie) et Berchtesgaden (ex-Allemagne de l’Ouest).

Mais c’est surtout l’échéance suivante qui laissa un goût amer aux responsables politiques de la ville, à commencer par l’ex-Maire, Rick MyStrom. Selon lui, le contexte de la fin de la Guerre Froide n’a aucunement facilité le vote en faveur d’Anchorage.

Représentante des États-Unis, la ville n’avait alors recueilli que 23 suffrages, lors du premier tour, le 15 septembre 1988. Anchorage s’inclina finalement au tour suivant avec 22 voix, sans avoir pu bénéficier d’un report favorable des 17 suffrages obtenus par Sofia (Bulgarie), écartée auparavant.

Sullivan Arena - Anchorage Alaska

Malgré les deux échecs cuisants, Anchorage n’a pas enterré son rêve olympique.

Mais la route est encore longue avant de pouvoir présenter un éventuel projet auprès du CIO. La ville d’Alaska devra d’abord écarter les possibles concurrentes américaines qui seraient tentées par l’aventure, à commencer par Salt Lake City (Utah), hôte des JO 2002 ou encore Lake Placid (New York), organisatrice des Jeux d’hiver 1932 et 1980.

Illustrations :
– Vue panoramique d’Anchorage (Wikipédia)
– Vue extérieure de la Sullivan Arena (Steele Photography / Site officiel)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.