JO 2024 : Saint-Pétersbourg sera-t-elle candidate ?

Alors qu’elle accueille depuis le début de la semaine, le Congrès SportAccord, l’ancienne capitale des Tsars pourrait être tentée par une prochaine candidature olympique.

Depuis 1980 et les Jeux de Moscou, la Russie n’a plus organisé de JO d’été et ce, malgré une candidature pour 2012. Mal préparée, mal organisée, cette dernière avait néanmoins été sévèrement jugée par la Commission d’Évaluation du Comité International Olympique (CIO) avant d’être éliminée au premier tour de scrutin.

Quelques années auparavant, au milieu des années 1990, Saint-Pétersbourg avait également soumis un projet au CIO pour l’Olympiade de 2004.

La ville avait alors présenté un projet estimé à 3 milliards de dollars. Élaboré par le Comité Olympique de Russie (RNOC) et le bureau du Maire de l’époque, Anatoly Sobtchak, le projet avait pour axes principaux, la construction de dix nouveaux sites sportifs, la rénovation de seize installations et l’amélioration de l’équipement routier dans et autour de Saint-Pétersbourg.

Saint-Petersbourg - Mosaïque de monuments

Concrètement, le plan olympique prévoyait l’aménagement de dix infrastructures, dont un Centre Aquatique et un Bassin d’Aviron dans le Parc Polezhayevsky.

Pièce maîtresse de tout dispositif olympique, le Village des Athlètes aurait pu être implanté dans trois quartiers distincts : Kosmonavtov, Novo-Izmailovsky et Vasiliostrovsky.

Enfin, il était prévu de réaliser trois rocades autour de la ville, dont une autoroute à six voix entre le Nord et le Sud. Les axes secondaires auraient également bénéficié d’un lifting important afin de faire face à l’afflux touristique des Jeux.

Cependant, l’institution olympique de Lausanne n’avait pas donné suite au projet russe, ne sélectionnant même pas la candidature dans la short-list finale.

Stade Petrovskiy - Saint-Petersbourg

Depuis ces échecs, les choses ont bien changé : La Russie a obtenu les Mondiaux d’Athlétisme 2013, la Coupe du Monde de football 2018 et entre temps, les Jeux Olympiques d’hiver de février 2014, à Sotchi.

Dès lors, pourquoi ne pas imaginer une nouvelle candidature estivale ?

L’idée est en tous cas dans les esprits depuis plusieurs années. Ainsi, en 2011, certains responsables politiques estimaient sans crainte :

« La ville de Saint-Pétersbourg est à la hauteur pour organiser les Jeux Olympiques en 2024 ».

L’organisation du Congrès SportAccord durant la semaine écoulée, est peut être une première étape avant une éventuelle déclaration de candidature. Mais la célèbre cité russe n’est pas la seule à lorgner sur l’échéance 2024.

Plusieurs villes à travers le monde ont d’ores et déjà affirmé leur intérêt : Une dizaine de villes américaines – dans l’attente d’une sélection officielle par le Comité National (USOC) – mais aussi Rome (Italie), Doha (Qatar), Paris (France), Durban (Afrique du Sud) ainsi que Berlin et Hambourg (Allemagne).

Illustrations – Wikipédia

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.