Présidence du CIO : Le Taïwanais Ching-kuo Wu se prépare

Et de trois ! Après Thomas Bach et Ser Miang Ng, c’est au tour de Ching-kuo Wu de déclarer sa candidature à la présidence du Comité International Olympique (CIO).

Le Taïwanais devrait en faire l’annonce officielle jeudi, depuis Taipei.

Ching-kuo Wu - AFP

Président de l’Association Internationale de Boxe Amateur (AIBA) depuis 2006, Ching-kuo Wu, a également été membre exécutif de l’Union Asiatique du Taekwondo (1984-1988) et de la Commission de Basketball des jeunes femmes de la Fédération Internationale de Basketball (FIBA) de 1986 à 1990.

Malgré cette expérience institutionnelle, Ching-kuo Wu ne possède pas – il faut le reconnaître – le pedigree de ses concurrents déclarés, Thomas Bach et Ser Miang Ng.

En effet, depuis son entrée au sein de l’institution olympique de Lausanne, le Taïwanais n’a pas occupé de postes à hautes responsabilités. Ainsi, il n’est « que » membre de la Commission Exécutive depuis 2012 et a été membre des Commissions de l’Académie Internationale Olympique (1989-1991), culturelle (1992-1999) ainsi que des Commissions de Coordination des Jeux Olympiques d’hiver de Nagano 1998, des Jeux d’été de Pékin 2008 et de Rio 2016.

Néanmoins, la course à la présidence du CIO pourrait bien réserver son lot de surprises et Ching-kuo Wu pourrait en être l’un des bénéficiaires.

Illustration – Crédits – AFP

Laisser un commentaire