JO 2022 : Oslo se prépare… sur les réseaux sociaux

La capitale norvégienne se prépare activement à déposer une candidature pour l’organisation des Jeux d’hiver 2022.

Après l’édition 2010 à Vancouver (Canada), 2014 à Sotchi (Russie) et 2018 à PyeongChang (Corée du Sud), les Jeux Olympiques d’hiver pourraient faire leur retour en Europe occidentale, une première depuis Turin 2006.

Oslo2022

Encore faut-il se déclarer candidat. Et Oslo compte bien mettre toutes les chances de son côté. Après des sondages plutôt favorables – en hausse sur quelques mois – la capitale lance à présent l’offensive sur Internet et particulièrement sur les réseaux sociaux.

A l’image de toutes les candidatures olympiques actuelles, le Comité préparatoire Oslo 2022 a récemment mis en ligne un site internet – directement relié à celui de la Municipalité d’Oslo – ainsi que deux comptes sur Facebook et Twitter.

Le premier comptabilise quelques 1 050 « fans », tandis que le second a engrangé 105 abonnés depuis sa création le 10 avril.

Les choses devraient s’accélérer dans les prochaines semaines et les prochains mois. En effet, cette stratégie de communication sur la Toile n’est pas anodine.

Le Comité préparatoire s’est en effet réuni la semaine dernière. Organisé selon une gouvernance multipartite, il compte en son sein six personnalités représentants la Municipalité d’Oslo, deux personnalités issues des villes voisines – notamment Lillehammer, hôte des JO 1994 – et enfin cinq personnalités représentants le monde sportif.

Comme l’a affirmé la directrice du Comité, Eli Grimsby, « après une enquête approfondie, nous entrons maintenant dans une phase décisive avec le traitement par le Conseil, d’une demande de garantie financière auprès de l’Etat, et l’organisation d’un référendum ».

Comité préparatoire - Oslo 2022

Le 25 avril, un projet-concept doit de fait être déposé devant le Conseil Municipal d’Oslo, en vue d’être approuvé par les élus. Ensuite, si l’accord est obtenu, le Comité enverra une demande de soutien aux autorités nationales. Cette demande devrait alors aboutir entre mai et juin, afin d’être pleinement en mesure d’organiser le référendum au mois de septembre.

Bien entendu, sans le soutien des autorités locales et nationales, le projet n’aura aucune chance d’aller plus loin dans le processus de désignation olympique.

En revanche, si toutes les garanties sont accordées et si le référendum est un succès, les promoteurs de la candidature auront alors deux mois pour déposer un dossier auprès du Comité Olympique de Norvège, qui lui même, devra déposer la lettre d’intention, auprès du Comité International Olympique (CIO).

Ce dernier effectuera ensuite une première sélection – la fameuse « short list » – courant 2014, et désignera enfin la Ville Hôte des JO 2022, le 31 juillet 2015.

Illustrations :
– « Oslo 2022 se prépare pour les Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver » (Page officielle Facebook)
– L’équipe du Comité préparatoire avec, du premier plan et de gauche à droite, Stian Berger Rosland (Maire d’Oslo), Erik Odlo (Maire de Ringebu), Kjetil Lund Moen (Représentant du Comté de Oppland), Mari Botterud (Maire de Oyer), Espen Johnsen (Maire de Lillehammer), Borre Rognlien (Président de la Fédération Norvégienne des Sports), Eli Grimsby (Directrice Oslo 2022), Ola Elvestuen (Conseiller pour l’environnement et les transports) et Libe Rieber-Mohn (Adjoint au Maire d’Oslo)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.