JO 2022 : Un boulevard pour l’Allemagne et Munich ?

Suite au vote défavorable des citoyens du Canton des Grisons concernant la candidature de Davos et St-Moritz, la Suisse s’est retirée du processus de désignation de la Ville Hôte pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2022.

Par conséquent, l’Allemagne pourrait être tentée par une nouvelle soumission de Munich et ce, malgré l’échec de cette dernière pour l’obtention des JO 2018 (25 voix contre 63 pour la sud-coréenne PyeongChang).

Munich 2018 - Sites

En décembre 2011, un vote interne du Comité Olympique d’Allemagne (DOSB) avait pourtant écarté l’idée d’une nouvelle candidature de Munich.

Toutefois, le contexte actuel fait que les chances de la cité bavaroise seraient plus fortes, compte tenu du retrait de la Suisse mais aussi du fait que les États-Unis ont d’ores et déjà indiqué qu’ils ne proposeraient pas de candidature pour les Jeux d’hiver de 2022.

Michael Vesper, directeur général du DOSB, a ainsi estimé que « la compétition pour les JO 2022 a été considérablement assouplie avec le retrait suisse. Ce retrait montre l’importance de la participation citoyenne dans un tel projet. Le DOSB fait de cette participation, une condition nécessaire à toute nouvelle offre olympique ».

Néanmoins, aucune décision officielle ne sera prise avant le mois de septembre. Deux échéances majeures auront lieu à ce moment là : la désignation de la Ville Hôte pour les Jeux d’été de 2020 ainsi que l’arrivée du nouveau Président du Comité International Olympique (CIO) mais aussi et surtout, les élections générales en Allemagne.

L’éventuelle élection de Thomas Bach, Président du DOSB et actuel vice-président du CIO, à la tête de l’institution olympique, pourrait être un point fort d’une prochaine candidature allemande.

Michael Vesper a indiqué que « si une décision été prise en faveur d’une candidature de Munich, un référendum [aurait] lieu le 10 novembre ».

Dans le cadre de sa candidature pour les Jeux 2018, l’Allemagne avait du faire face à la défiance des agriculteurs et des associations écologistes sur le site de Garmish-Partenkirchen. En cas de désignation face à PyeongChang et Annecy, la ville, organisatrice des Jeux d’hiver 1936, aurait pu accueillir les épreuves de ski alpin.

Munich 2018 - Sites - Transports

Mais si le DOSB décide finalement de ne pas soumettre une candidature hivernale, il pourrait en revanche présenter un dossier de requérance pour les JO d’été de 2024, avec une possible soumission de Berlin ou Hambourg.

Illustrations – Dossier de candidature de Munich 2018 :
– Carte des sites olympiques du projet de Munich 2018
– Distance entre les deux principaux pôles de Munich 2018 et le centre de glisse de Königssee

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.