JO 2022 : La Confédération Suisse accordera une garantie d’un milliard de francs

Dans quelques semaines, les citoyens du Canton des Grisons (Davos-St-Moritz) se prononceront pour ou contre la candidature de la Suisse, à l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver 2022.

D’ici là, les partisans de la candidature poursuivent leur campagne de promotion, notamment en ce qui concerne les prévisions budgétaires, sujet sensible s’il en est.

Récemment, les organisateurs ont ainsi présenté un budget opérationnel révisé à 2,464 millions de francs suisses, soit 376 millions de moins par rapport aux premières estimations. Au total, le comité de candidature table sur un budget global de l’ordre de 4,3 milliards de francs suisses :

60 millions pour la phase de candidature (promotion, sondages, réception de la Commission d’Évaluation du Comité International Olympique…),

1,5 milliard pour les transports et les infrastructures sportives,

2,464 milliards pour la gestion des Jeux,

250 millions pour le volet sécurité de l’événement.

Carte - Grisons 2022

Toujours du point de vue comptable, un récent rapport sur l’impact économique, a estimé que l’organisation des JO 2022 dans le Canton des Grisons, apporterait une valeur ajoutée (emplois, revenus…) pour l’économie locale d’environ 4 milliards de francs.

A titre de comparaison, l’accueil de l’EURO 2008 de Football, avait généré 1 milliard de francs suisses à l’économie du pays, selon une étude menée par l’Université des Sciences Appliquées de Lucerne.

De son côté, la Confédération a fait savoir qu’elle prendrait en charge, un éventuel déficit dans l’organisation de l’événement. Cette prise en charge atteindrait 1 milliard de francs. Néanmoins, le Conseil Fédéral a rappelé aux promoteurs de la candidature, que si le budget définitif de celle-ci n’était pas équilibré, il exigerait un retrait pur et simple du dossier avant le dépôt auprès de l’institution olympique, courant 2015.

Comme elle l’avait indiqué, voici quelques semaines, la Commission des Finances du Conseil National, a réitéré son souhait qu’un déficit supérieur à la garantie fédérale, soit automatiquement imputée au budget du Canton des Grisons, territoire candidat.

Le référendum du 03 mars pourrait mettre tous le monde d’accord : un « Oui » massif permettrait la poursuite de la candidature avec la légitimité populaire qui va avec, un « Non », hypothèquerait les chances des Grisons et de la Suisses pour les Jeux de 2022.

Illustration (cliquez sur l’image pour agrandir) :
– Carte de présentation des sites olympiques des Grisons 2022 (Site officiel)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.