Euro 2020 de Football : L’UEFA présente les modalités techniques pour les candidatures et l’organisation de l’événement

L’UEFA a annoncé il y a quelques semaines, son intention d’organiser l’EURO 2020 de Football, dans plusieurs pays d’Europe et non pas, comme c’est pourtant le cas depuis la création de la compétition continentale, dans un seul pays.

Ainsi, treize villes européennes accueilleront le Championnat d’Europe.

UEFA

L’UEFA a publié ce jour, un calendrier prévisionnel en vue de la désignation des Villes Organisatrices :

– 28 mars 2013 : Approbation des exigences pour les candidatures et du règlement de candidature,

– Avril 2013 : Publication des exigences pour les candidatures et lancement de la phase de candidature,

– Septembre 2013 : Confirmation officielle des candidatures par les candidats,

– Avril / Mai 2014 : Soumission des dossiers de candidature et début de la phase d’évaluation,

– Septembre 2014 : Désignation des Villes Hôtes par le Comité exécutif de l’UEFA.

« L’EURO pour l’Europe » s’articulera autour de modalités d’organisation dévoilées aujourd’hui.

– Ainsi, « les matches seront répartis en treize packages différents, à savoir douze packages ordinaires comprenant trois matches de groupes et un match à élimination directe (huitième ou quart de finale), et un package pour les finales et la finale;

– il y aura au maximum un site par pays, soit un stade pour chacun des treize packages disponibles. Les demi-finales et la finale se disputeront dans le même stade;

– chaque association pourra soumettre jusqu’à deux candidatures, une pour le package ordinaire et l’autre pour le package demi-finales et finale. Chaque association nationale peut décider de proposer la même ville pour ces deux packages ou deux villes différentes ».

En complément de ces modalités techniques, l’UEFA exige des potentiels candidats, des stades comportant une capacité nettes minimums. Ces capacités sont établis ainsi :

– 70 000 places pour les demi-finales et la finale;

– 60 000 places pour les quarts de finales;

– 50 000 places pour les huitièmes de finale et les matches de groupe.

Pour permettre au plus grand nombre de pays de pouvoir soumissionner à l’organisation d’un match de l’EURO 2020, l’UEFA accorde deux exceptions « pour des stades d’une capacité nette minimum de 30 000 places (candidature limitée à des matches de groupe et à un huitième de finale) ».

Grand Stade Lille - Métropole

Concernant les huitièmes de finale et les matches de groupe, plusieurs enceintes européennes pourraient être candidates.

La France pourrait ainsi présenter Lille et son Grand Stade (50 000 places), la Pologne pourrait candidater pour organiser une match au sein du Stadion Narodowy de Varsovie (58 500 places) tandis que l’Irlande pourrait être amenée à proposer l’Aviva Stadium de Dublin et ses 51 700 places. Les Pays-Bas pourrait également être de la partie et proposer l’Amsterdam Arena de 53 000 places, de même que la Suède avec la Friends Arena de Stockholm (50 000).

Athènes - Stade Olympique

Pour les quarts de finales, l’UEFA exige des stades d’une capacité minimum de 60 000 places. Quelques infrastructures peuvent répondre à cette exigence, que ce soit en Allemagne, en Angleterre, au Portugal, en Grèce ou en France : Le Stade Olympique de Munich (69 250 places), l’Emirates Stadium de Londres (60 300 places), mais encore l’Estadio da Luz de Lisbonne (65 600 places), le Stade Olympique d’Athènes (69 600 places) ou bien aussi le Stade Vélodrome de Marseille qui verra sa capacité croitre à 67 000 places, pour l’EURO 2016.

Enfin, pour les demi-finales et la finale, quelques stades sortent incontestablement du lot. L’Angleterre pourrait bien rafler la mise avec le Stade de Wembley et ses 90 000 places.

Wembley Stadium

L’Espagne pourrait aussi être tenter avec le Stade Santiago Bernabeu (85 000) de Madrid et le Camp Nou (99 000) de Barcelone). Toutefois, si Madrid obtient l’organisation des Jeux Olympiques d’été de 2020, les chances de voir des matches de l’EURO 2020 se dérouler en Espagne, seraient rendues caduques, le CIO exigeant des pays hôtes, une concentration pleine et entière autour de l’événement olympique. Cette exigence pourrait d’ailleurs être identique en cas de victoire d’Istanbul (Turquie). L’Atatürk Olympic Stadium (75 000 places) n’aurait alors que très peu de chances de pouvoir accueillir coup sur coup, les demi-finales et la finale de l’EURO 2020 puis les Cérémonies Olympiques, quelques semaines plus tard.

L’Italie devrait être dans la course pour organiser les derniers matches de l’Euro, avec San Siro à Milan (80 000 places) ou le Stade Olympique de Rome (72 600 places).

L’Allemagne n’est pas en reste avec l’Allianz Arena de Munich et ses 71 000 places, de même que la Russie avec le Stade Loujniki de Moscou et ses 78 000 places. Cette enceinte sera d’ailleurs l’hôte de la finale de la Coupe du Monde de Football 2018.

Enfin, bien qu’organisatrice de la précédente édition (2016), la France pourrait éventuellement soumettre le Stade de France (Paris-Saint-Denis) avec ses 81 000 places.

En Décembre dernier, « EuroSport » diffusait une carte permettant de visualiser une possible répartition des Villes Hôtes :

Carte - Villes Hôtes - Euro 2020

Illustrations :
– Logo de l’UEFA
– Grand Stade de Lille-Métropole
– Stade Olympique d’Athènes
– Stade de Wembley
– Carte EuroSport

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.