François Hollande évoque la possibilité d’une candidature de la France pour les Jeux Olympiques d’été 2024

Invité ce matin de « France Info », le Président de la République François Hollande a évoqué la possibilité de déposer une candidature de la France pour l’organisation des JO 2024.

Selon lui, « nous ne pouvons porter une candidature que si nous avons des chances sérieuses de la faire réussir ». Le Chef de l’Etat estime ainsi que l’on « ne peut plus se permettre d’être candidat et de connaître l’échec ».

L’idée d’une candidature du Grand Paris fait son chemin depuis plusieurs mois et notamment depuis la cinglante défaite d’Annecy pour les Jeux d’hiver 2018. Nombreux sont ceux qui souhaitent une candidature de la France pour les Jeux d’été et en particulier ceux de 2024. Ces derniers interviendraient 100 ans après les JO de 1924 organisés à Paris.

Plusieurs équipements de dimension internationale sont actuellement en cours de réalisation : le Vélodrome de Saint-Quentin en Yvelines (2013), la base nautique de Vaires-Sur-Marne (2015) ou encore le Centre Aquatique Olympique d’Aubervilliers (2016). Ces trois infrastructures étaient des éléments-clés de la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques de 2012 mais la défaite française et la crise économique ont contribué à retarder le lancement des travaux.

Le futur Grand Stade de Rugby d’Evry (2017-2018) peut également être cité parmi les équipements potentiels d’une candidature olympique du territoire du Grand Paris, de même que le complexe tennistique de Roland-Garros dont le réaménagement devrait être bouclé d’ici à 2017. Le Paris Omnisports de Paris-Bercy (POPB) connaîtra lui aussi un profond réaménagement au cours des prochaines années (2015) afin de répondre aux nouvelles exigences de confort et de sécurité.

Un équipement est néanmoins le grand absent des débats à l’heure actuelle : le gymnase olympique. Dans son dossier de candidature, Paris 2012 avait envisagé la construction d’une arène pérenne de 20 000 places afin d’accueillir les compétitions de gymnastique. Aujourd’hui le projet semble bel et bien enterré…

Le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) devrait rendre sa décision quant à une candidature française, après l’élection de la Ville Organisatrice des Jeux 2020, en Septembre 2013.

Illustrations :

– Vélodrome de Saint-Quentin en Yvelines (Site officiel de l’Agglomération de Saint-Quentin – Sacha Lansac)

– Projet de SuperDome pour les épreuves de gymnastique (Paris 2012)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.