Centre Aquatique Olympique : Les nageurs tricolores plaident pour l’organisation d’une grande compétition internationale

« Un grand équipement en France, un grand complexe pour une compétition internationale serait le bienvenu, on attend ça (…) ce serait exceptionnel ».

A l’image du jeune Yannick Agnel, les nageurs français médaillés aux derniers Championnats d’Europe de Natation ont plaidé ce Jeudi auprès de Nicolas Sarkozy pour l’accueil par la France, d’une compétition d’envergure mondiale dans le domaine de la natation.

Passionné par l’héritage des grandes compétitions sportives internationales – réalisation d’un Mémoire de Licence sur le sujet  – je souhaite depuis longtemps que la France dispose d’une structure pour organiser une compétition de natation. L’Hexagone n’a organisé aucune compétition depuis les Championnats d’Europe de Strasbourg en 1987. Pire, notre pays n’a jamais accueilli les Championnats du Monde de cette discipline olympique. En 2011, les Mondiaux se dérouleront à Shanghai (Chine). Pour 2013, Dubaï s’est vu retiré l’organisation en Mai dernier, faute de garanties suffisantes concernant les travaux du Dubaï Sports City. La Fédération Internationale de Natation (FINA) a lancé un nouvel appel à candidatures.

Les nouvelles normes internationales en vigueur nécessitent aujourd’hui la construction d’un important complexe aquatique. Récemment, je revenais sur le projet du Centre Aquatique d’Aubervilliers, projet initié dans le dossier de candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2012. Ce complexe (photographie), actuellement remis en cause par l’hypothèse de l’installation du siège social de Veolia sur le site envisagé, devait comprendre quatre bassins permanents, un bassin extérieur et deux bassins temporaires et accueillir dans l’optique d’une grande compétition, jusqu’à 20 000 spectateurs. Le Rapport de David Douillet sur l’attractivité de la France pour l’organisation de grands évènements sportifs, estime que le projet «  devrait toutefois pouvoir être réalisé sur un terrain avoisinant, sans remise en cause du programme d’investissement ».

Il s’agit à ma connaissance, du seul projet d’envergure dédié à la natation, discipline qui brille par ses champions, moins par ses infrastructures.

Je soutiens pleinement la demande des nageurs français. J’espère sincèrement qu’une structure adéquate verra le jour dans les années à venir sur le territoire français, il en va de l’attractivité de la France sur la scène sportive internationale.

Laisser un commentaire